Manifestations d’intérêt pour la recherche sur la mise à l’échelle de l’impact des innovations pédagogiques

Foire aux questions

Écoutez le webinaire foire aux questions qui a eu lieu le 5 novembre.

Portée

1. En quoi l’appel à manifestations d’intérêt dans le cadre du Partage de connaissances et d’innovations (KIX) pour la recherche sur la mise à l’échelle diffère-t-il de l’appel à financement mondial du KIX?

L’appel à financement mondial du KIX sollicite des projets qui adapteront et mettront à l’essai des innovations éprouvées et mèneront des recherches à l’appui de leur mise à l’échelle dans les pays et régions membres du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) sélectionnés. L’appel à manifestations d’intérêt du KIX pour la recherche sur la mise à l’échelle financera un projet qui abordera les questions transversales sur la mise à l’échelle des systèmes d’éducation. En particulier, il établira un lien entre les projets financés par les subventions mondiales et régionales du KIX, mènera des recherches à leur sujet et à l’appui de ceux-ci, et offrira un soutien individuel et collectif pour ces projets. Il comprendra également la production de recherches complémentaires sur les facteurs favorables et défavorables à la mise à l’échelle des innovations pédagogiques dans le contexte des pays membres du GPE. Cette recherche appuiera les projets financés par le KIX et permettra d’acquérir de nouvelles connaissances pour améliorer les répercussions des innovations pédagogiques dans les pays en développement.

2. Cet appel à manifestations d’intérêt va-t-il permettre d’amorcer, de diriger ou de mettre à l’échelle les innovations éducatives dans les pays membres du GPE?

Non.

3. Cet appel à manifestations d’intérêt porte-t-il sur des projets soutenus par le mécanisme de financement du KIX?

Oui. Le projet comportera deux volets : la recherche-action et la recherche complémentaire sur la mise à l’échelle. La recherche-action sera menée dans le cadre des projets du KIX financés par des subventions mondiales et régionales. La recherche complémentaire peut concerner des projets au-delà du KIX, mais elle devra être mise en oeuvre dans les pays membres du GPE. Veuillez consulter la section Portée et objectifs du document de l’appel pour plus de détails.

4. La manifestation d’intérêt peut-elle privilégier un seul volet, soit la recherche-action, soit la recherche complémentaire?

Non, la proposition doit intégrer les deux volets, car ils sont tous les deux importants pour la réussite du projet.

5. Le projet doit-il couvrir les quatre régions du KIX?

Oui, on s’attend à ce qu’un échantillon de recherche comporte des projets financés par le KIX dans les quatre régions. On s’attend également à ce que les résultats de la recherche et les ressources de renforcement des capacités à l’appui de la mise à l’échelle soient mis à la disposition de tous les projets financés par le KIX, indépendamment des régions dans lesquelles ils seront réalisés.

6. Comment les 10 à 20 projets inclus dans la méta-analyse seront-ils sélectionnés? Seront-ils situés dans des régions géographiques différentes?

Ces projets seront financés par des subventions mondiales et régionales du KIX. Parmi ces projets, un plus petit échantillon de projets sera choisi pour la recherche. L’échantillon sera convenu entre le CRDI et l’organisme ou le consortium choisi. Cependant, les résultats de la recherche, les méthodologies, les activités de renforcement des capacités et autres ressources de soutien seront mis à la disposition de tous les projets financés par le KIX.

Généralités

7. Combien de subventions seront accordées dans le cadre de l’appel à manifestations d’intérêt de KIX pour la recherche sur la mise à l’échelle? ​

Un seul projet sera financé dans le cadre de cet appel à manifestations d’intérêt.

8. Quand le projet financé dans le cadre de cet appel devrait-il commencer? ​

Le projet devrait commencer en avril 2020, soit la date de début des projets financés par les subventions mondiales du KIX, qui pourraient avoir besoin de soutien.

9. Quel est le lien entre le projet financé dans le cadre du présent appel et les centres régionaux du KIX?

Les centres régionaux sont au coeur du KIX. Ils seront chargés de déterminer les priorités et les enjeux en matière d’éducation, de faciliter les dialogues régionaux et de traduire et diffuser les produits du savoir parmi les pays membres du GPE. Ils ne sélectionnent pas et ne gèrent pas les subventions. On s’attend à ce que ce projet soit coordonné avec le KIX et les centres régionaux afin de fournir un soutien au renforcement des capacités, de diffuser les résultats de recherche et déterminer les domaines d’intérêt concernant les innovations pédagogiques à grande échelle.

10. Comment pouvons-nous préparer notre manifestation d’intérêt sans savoir quels projets seront financés par l’intermédiaire des subventions mondiales et régionales du KIX ?

La manifestation d’intérêt devrait présenter la vision et les approches de mise en oeuvre du projet envisagées par le candidat, ainsi que les qualifications de l’équipe proposée. En ce qui concerne le portefeuille de projets de recherche-action, le KIX entend financer jusqu’à 40 projets choisis à la suite d’appels mondiaux et régionaux lancés en 2019 et 2020. De ce portefeuille, et en consultation avec ces bénéficiaires, le CRDI et les responsables sélectionnés du projet de recherche sur la mise à l’échelle s’entendront sur un échantillon plus restreint de projets (entre 10 et 20) correspondant au volet recherche-action. D’autres projets financés par le KIX bénéficieront également de ce projet de recherche sur la mise à l’échelle (p. ex. en utilisant les résultats de la recherche, les méthodologies, les ressources de renforcement des capacités), mais avec une participation moins intensive que ceux inclus dans le portefeuille. Les manifestations d’intérêt pourraient, par exemple, proposer des critères permettant de déterminer les projets à inclure dans le volet recherche-action. De plus amples détails seront fournis durant l’élaboration de la proposition complète, et il sera possible d’apporter des ajustements lorsque d’autres projets seront financés.

11. Comment devons-nous présenter une manifestation d’intérêt et les documents à l’appui?

La manifestation d’intérêt et tous les documents à l’appui demandés doivent être envoyés par courriel à kixcalls@crdi.ca au plus tard à 23 h 59 (HNE) le 13 décembre 2019.

Admissibilité

12. Qui peut soumettre une manifestation d’intérêt?

Les organisations ou regroupements d’organisations situés à l’intérieur ou à l’extérieur des pays membres du GPE peuvent présenter leur candidature. Par organisations individuelles, nous entendons les organisations de la société civile, les universités, les think tanks régionaux et nationaux, les associations et les secrétariats de réseaux, les organismes à but non lucratif, les entités du secteur privé et les organismes multilatéraux. Les consortiums doivent comprendre au moins une organisation basée dans un pays membre du GPE. Veuillez noter que les particuliers, les ministères ou organismes gouvernementaux ou les fournisseurs à but lucratif de services d’éducation de base ne sont pas admissibles.​

13. Nous avons posé notre candidature pour l’appel à financement mondial du KIX et l’appel à manifestations d’intérêt pour des partenaires d’apprentissage régionaux du KIX. Pouvons-nous répondre à l’appel à manifestations d’intérêt pour la recherche sur la mise à l’échelle?

Oui, vous pouvez répondre à l’appel à manifestations d’intérêt pour la recherche sur la mise à l’échelle. Tous les appels du KIX sont ouverts, concurrentiels et fondés sur le mérite. Cependant, lors de l’attribution des projets, nous tiendrons compte de la diversité des candidats. Nous souhaitons nous assurer que les subventions du KIX sont accordées à un groupe diversifié d’organisations et d’intervenants en éducation.

14. Nous n’avons pas de projet financé par le KIX. Pouvons-nous répondre à l’appel à manifestations d’intérêt pour la recherche sur la mise à l’échelle ?

Oui, vous pouvez répondre à l’appel à manifestations d’intérêt pour la recherche sur la mise à l’échelle. Vous n’avez pas besoin d’être titulaire d’un financement du KIX ou d’avoir été un candidat dans le cadre d’un appel antérieur du KIX pour être admissible à cet appel.

15. Une organisation intergouvernementale établie à l’extérieur du Canada peut-elle répondre au présent appel à titre de soumissionnaire principal?

Oui. 

16. Le projet est présenté sous la forme d’une subvention. En quoi diffère-t-il d’un contrat de consultation?

Les contrats de consultation visent la prestation de services selon les directives du CRDI plutôt que la réalisation d’un travail de recherche dirigé par l’institution candidate. De plus, dans le cas des contrats de consultation, les extrants sont généralement la propriété du CRDI en tant que demandeur de services. Le présent appel n’est pas ouvert aux consultants.

Budget

Veuillez noter qu’il n’est pas nécessaire de présenter un budget dans le cadre de la manifestation d’intérêt.

17. Quelles sont les limites du CRDI en matière de coûts indirects ou de frais généraux? ​

Lorsque c’est nécessaire, le Centre autorisera les coûts indirects jusqu’à concurrence de 13 % de l’ensemble des coûts administrés par le bénéficiaire, y compris le montant consacré à l’achat de biens d’équipement qui seront remis à votre institution, exclusion faite du montant des coûts indirects eux-mêmes. Ces coûts doivent être des coûts réels et ils doivent être suivis de manière à pouvoir satisfaire aux exigences d’une éventuelle vérification. Veuillez consulter les Lignes directrices du CRDI pour les dépenses de projet admissibles disponibles en ligne.

18. S’attend-on à ce que l’organisme (ou consortium) retenu assume une part des coûts?

Le CRDI considère normalement que toutes les subventions sont de nature contributive. Ainsi, on s’attend à ce que tous les bénéficiaires fournissent des contributions en nature ou en espèces dans le cadre des travaux. Par exemple, le CRDI permet de recouvrer jusqu’à 13 % des coûts indirects sous forme de dépenses directes. Tous les coûts indirects qui dépassent ce pourcentage pourraient être considérés comme un partage des coûts.