Publications

Le CRDI collabore avec les chercheurs et les établissements des pays en développement au renforcement des capacités locales par le truchement du financement, de la mise en commun des connaissances et de la formation.

Avec nos livres, nos articles, nos publications de recherche et nos études, nous visons à accroître l’impact de nos investissements et à promouvoir la recherche au service du développement. Nous communiquons les résultats des recherches que nous finançons et offrons du matériel de formation gratuit pour venir en aide aux chercheurs et aux institutions.

Vous désirez en savoir plus? Explorez les extrants découlant de plus de quatre décennies de recherche soutenue par le CRDI. Visitez la Bibliothèque numérique du CRDI maintenant.

Trouver une publication

Use this search tool to locate a specific publication for your field of research.

Montrez-moi
Sub category
Créé en 1975, l’Institut national de la recherche agronomique du Niger (INRAN) est un établissement public à caractère scientifique, culturel et technique qui a pour mission de favoriser la sécurité alimentaire et le développement rural par le truchement de la recherche.
L’Institut africain de gestion urbaine (IAGU) est une organisation non gouvernementale à vocation internationale sise au Sénégal.
La production agricole est en plein essor en Asie du Sud‑Est. Si ce phénomène est susceptible d’accroître la sécurité alimentaire, la nutrition et les revenus, il a également pour effet d’augmenter les risques de maladie, l’exposition aux produits chimiques et la perte de biodiversité. Financée par le CRDI, l’Initiative de renforcement du leadership en recherche en écosanté en Asie du Sud‑Est appuie l’exécution, dans la région, de travaux de recherche qui visent à permettre de mieux comprendre les effets de la transformation de l’agriculture sur les écosystèmes et sur la santé humaine et à proposer des solutions durables.
L’accès à l’eau est une préoccupation de taille en Inde, où l’urbanisation rapide et les répercussions...
L’exploitation aurifère artisanale et à petite échelle est la source la plus importante d’émissions de mercure causées par l’homme et a même dépassé la combustion du charbon.
La recherche montre qu’une démarche intégrée de lutte contre la dengue, centrée sur les facteurs écologiques, biologiques et sociaux de la maladie, peut réduire la densité vectorielle tout en donnant aux collectivités les moyens de s’attaquer aux éléments de leur milieu qui les rendent vulnérables.
Tandis que les changements climatiques et les problèmes d’irrigation exercent des pressions croissantes en Tunisie rurale, un projet de recherche multifacettes fournit aux collectivités rurales les connaissances et les outils voulus pour s’attaquer à une flambée d’infections croissante.
Des recherches en cours au Malawi montrent que les stratégies agroécologiques, en particulier la culture intercalaire de légumineuses, présentent de nombreux avantages dans le contexte des changements climatiques : elles améliorent la santé des sols et la nutrition et accroissent la résilience des systèmes de production.
Un projet de recherche effectué au Salvador, au Guatemala et au Honduras confirme que des améliorations peu coûteuses apportées aux habitations, et viables à l’échelle locale, constituent un moyen durable de freiner la propagation de la maladie de Chagas.
La « circulation des cerveaux » entre le Canada et la Chine suppose la venue d’étudiants, de chercheurs et d’enseignants chinois dans des établissements d’enseignement canadiens et leur retour au sein de la main-d’oeuvre de leur pays.

Pages