Renforcer les systèmes de cybersanté en vue de réduire la mortalité chez les mères et les nourrissons

Une mère qui tient son bébé dans ses bras

Dans la plupart des pays en développement, les femmes souffrent inutilement de taux de morbidité et de mortalité maternelles plus élevés. Toutefois, la plupart des causes de maladie ou de décès touchant les mères et les bébés sont facilement évitables. La cohorte de projets SEARCH (Promotion de l’équité au moyen du renforcement des capacités de recherche appliquée en cybersanté) vise à enrichir le corpus de données probantes portant sur la façon d’intégrer la cybersanté et la santé mobile aux systèmes de santé afin d’accroître l’équité, d’améliorer la gouvernance et la reddition de comptes et de renforcer les systèmes de santé en tant qu’entités formées d’éléments interdépendants. Cette année, la cohorte SEARCH a été marquée par de nombreuses réalisations et de bons résultats en Amérique latine, en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud-Est.

L’étude pilote dans 15 centres de santé au Pérou, réalisée grâce à un investissement modeste initial du CRDI, sera déployée à plus grande échelle par le ministère de la Santé d’une manière inégalée jusqu’à présent. En effet, le système de renseignements en matière de santé WawaRed financé par le CRDI en vue d’améliorer la santé maternelle, auquel 18 372 patientes sont actuellement enregistrées, sera étendu à 350 centres de santé à l’échelle du pays. Cela comprend 20 centres de santé dans les régions amazoniennes de Cajamarca et Loreta, où la présence du virus Zika a été signalée.

WawaRed veille à ce que les femmes au Pérou et leurs fournisseurs de soins de santé aient l’information dont ils ont besoin pour rendre la grossesse et l’accouchement plus sécuritaires grâce à la normalisation, à la collecte et à la mise en commun de données au moyen d’un système unique de dossiers médicaux électronique. Des rappels de rendez-vous par messages texte et des messages vocaux prononcés dans des langues locales par des femmes indigènes fournissent des conseils exacts, ponctuels et dignes de confiance qui permettent de prendre les meilleures décisions quant aux soins de santé. La bonne information se rend donc aux groupes les plus vulnérables et améliore l’intégration des systèmes d’information sur la santé à l’échelle du pays.

Dans le district rural de Nouna au Burkina Faso, il est crucial que les femmes enceintes et les personnes vivant avec le VIH aient un accès régulier aux services de santé. Cependant, atteindre ces populations vulnérables pose un défi majeur. Le projet Mos@n, de l’initiative SEARCH, a tiré parti de l’utilisation généralisée des téléphones cellulaires afin d’assurer le suivi des patients et de surveiller l’utilisation des services de santé dans 26 villages. Le système de téléphonie mobile (qui offre du contenu en cinq langues locales), la formation de sages-femmes et la mobilisation des décideurs à l’échelle du pays et des districts ont mené à un accès aux services de santé presque universel (97,5 %) pour la population de 330 000 personnes du district. Une étude de cas pour la stratégie nationale de cybersanté se penche sur le projet et ses résultats, et le ministère de la Santé souhaite appliquer le projet à plus grande échelle, soit de passer de cinq centres de santé à tous les 19 centres dans le district de Nouna, et possiblement aux districts voisins également.

Dans la province montagneuse Thái Nguyên du Vietnam, 95 % des 820 femmes mal desservies appartenant à des minorités ethniques qui se sont inscrites au système mMom appuyé par SEARCH ont signalé avoir un plus grand accès à de l’information sur la santé des mères et des enfants depuis son lancement en juillet 2014. Le projet a élargi la portée des renseignements essentiels sur la santé grâce à des messages textes et à des messages vocaux interactifs transmis au moment opportun. Le système mMom a été transféré au ministère provincial de la Santé qui prévoit l’appliquer à l’échelle de la province.

Apprenez-en davantage