Transformer l’agriculture en Afrique centrale et occidentale grâce à la recherche sur le développement

29 août 2017

La productivité agricole en Afrique centrale et occidentale demeure faible, mais il existe un solide potentiel de recherche pour améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition dans la région. La mise en place d’une production agricole durable est essentielle à des stratégies efficaces pour une croissance économique durable et partagée afin d’améliorer les conditions de vie des femmes, des hommes et des enfants.

Le CRDI élabore et met à l’essai des solutions novatrices en matière de sécurité alimentaire et de nutrition, en investissant dans la recherche appliquée. Avec nos partenaires, nous portons à grande échelle les produits, les technologies, les méthodes et les pratiques qui visent à améliorer la production durable, les revenus et la nutrition.

La recherche financée par le CRDI

Le CRDI finance la recherche pour qu’elle soit profitable aux petits exploitants agricoles, en particulier les femmes. Voici quelques-uns des projets menés récemment par le CRDI dans le domaine de la sécurité alimentaire en Afrique centrale et occidentale :

Combattre le jaunissement mortel du cocotier

Les pertes de noix de coco attribuables au jaunissement mortel du cocotier nuisent à la nutrition et à la génération de revenus des exploitations agricoles familiales en Côte d’Ivoire. En faisant participer les agriculteurs, les parties prenantes et les responsables des politiques à la lutte contre le jaunissement mortel du cocotier, la recherche a amélioré la capacité des exploitants agricoles à enrayer la propagation de la maladie et a accru l’accès des femmes aux ressources, aux marchés et aux revenus.

Augmentation du microdosage des engrais et de la production et de l’utilisation de légumes indigènes en Afrique de l’Ouest

Les techniques de microdosage des engrais utilisent de petites quantités d’engrais tout en améliorant le rendement de la production de légumes indigènes au Nigeria et au Bénin. La recherche a démontré l’augmentation des profits des exploitants agricoles et de la demande d’engrais dans la région, et s’attaque ainsi aux problèmes attribuables aux coûts élevés des engrais, à l’instabilité de la pluviosité et à la piètre qualité des sols.

Avoir un impact à grande échelle au moyen des services de vulgarisation reposant sur les TIC au Ghana

Les technologies de l’information et de communication (TIC) comme la radiodiffusion, les applications de téléphone intelligent, les messages texte et la messagerie vidéo, apportent aux exploitants agricoles une abondance d’information de vulgarisation agricole et un soutien comme jamais auparavant. Ce projet vise à améliorer l’efficience et la viabilité économique d’une innovation de la vulgarisation reposant sur les TIC, ce qui donne lieu à une amélioration de la productivité et à une hausse des revenus des hommes et des femmes exploitants agricoles.

Application à grande échelle des innovations en gestion après récolte des légumineuses à graines en Afrique

Des technologies de mécanisation et d’entreposage à petite échelle ayant fait l’objet d’essais pilotes peuvent réduire considérablement les pertes après récolte de légumes au Burkina Faso et au Mozambique. Ce projet est mené conjointement avec des réseaux de négociants en produits agricoles et des coopératives agricoles de manière à étendre l’utilisation de ces technologies d’après récolte et ces pratiques de gestion novatrices des légumineuses à graines.

Services financiers et déploiement d’innovations agricoles au Sahel

Le manque d’accès au financement est un obstacle à l’adoption, par les exploitants agricoles, des technologies agricoles visant à améliorer les rendements des cultures vivrières qui ont été développées dans les centres de recherche agronomique d’Afrique de l’Ouest. Ce projet testera la façon dont les services financiers peuvent appuyer l’adoption à grande échelle des technologies qui présentent le potentiel d’accroître la productivité et d’améliorer la sécurité alimentaire des exploitants agricoles à petite échelle.

Renforcement des capacités de recherche en agriculture visant le développement en Afrique subsaharienne

Ce projet, qui vient relever le défi du développement de la capacité de recherche en Afrique occidentale et centrale, vise principalement à améliorer la capacité institutionnelle dans les pays en développement en venant en aide aux étudiants diplômés en sciences de l’agriculture. Le but est de former la prochaine génération de jeunes dirigeants africains dans le domaine des sciences de l’agriculture.

Transformation structurelle de l’agriculture et des espaces ruraux en Afrique

Le soutien du leadership stratégique est essentiel à la croissance et à la réduction de la pauvreté dans le secteur de l’agriculture de l’Afrique. Ce projet favorise une recherche rigoureuse axée sur les politiques et tenant compte des sexospécificités, sur les facteurs qui améliorent l’emploi en milieu rural. Il vise en fin de compte à cerner les contraintes liées au marché du travail, aux politiques et aux institutions qui nuisent à la création d’emplois et à l’emploi en milieu rural.