Aller au contenu principal

Pôle KIX Europe, Asie et Pacifique

8 mai 2020

Le programme Partage de connaissances et d’innovations (KIX), une initiative conjointe du Partenariat mondial pour l’éducation et du CRDI, vise à améliorer les politiques et les pratiques des pays du Sud en matière d’éducation.

La fonction de partage et d’échange de connaissances est un des éléments clés du KIX. Les représentants des pays se réunissent pour échanger de l’information, des innovations et de meilleures pratiques liées aux politiques et aux programmes d’éducation, et pour déterminer les lacunes dans les connaissances et les priorités en matière de politiques. Quatre pôles régionaux font office de services de courtage de connaissances pour le KIX. Cette page fournit des informations sur le pôle qui supervise principalement les activités en Europe orientale, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, en Asie centrale et en Asie-Pacifique.

Renseignements sur les pôles

Organisme d’exécution : Réseau sur les politiques et la coopération internationales en éducation et en formation (NORRAG)

Région : Europe orientale, Moyen-Orient et Afrique du Nord, Asie centrale, Asie-Pacifique

Pays : Albanie, Bangladesh, Bhoutan, Cambodge, Géorgie, République kirghize, Laos, Maldives, Moldavie, Mongolie, Myanmar, Népal, Pakistan, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Soudan, Tadjikistan, Timor-Leste, Ouzbékistan, Vietnam, Yémen 

Qui sommes-nous ?

Le pôle KIX Europe, Asie et Pacifique facilite l’échange de connaissances entre pays, l’utilisation du savoir, l’apprentissage, la synthèse et la collaboration entre les acteurs nationaux de l’éducation dans 21 pays partenaires du Partenariat mondial pour l’éducation en Europe, en Asie et dans le Pacifique. Le pôle remplit la fonction de forum régional au sein du KIX.

Le Réseau sur les politiques et la coopération internationales en éducation et en formation (NORRAG), un programme agrégé de l’Institut de hautes études internationales et du développement de Genève, gère ce pôle. La page Web de NORRAG sur le hub se trouve ici : KIX Europe, Asie et Pacifique (EAP)

Que faisons-nous ?

Les 21 pays représentés par ce pôle sont confrontés à des problèmes, des contextes et des histoires extrêmement diversifiés en matière d’éducation. Ces enjeux seront traités en employant des approches participatives et inclusives afin d’impliquer les acteurs nationaux de l’éducation, notamment les gouvernements, les bailleurs de fonds, les organisations internationales, les organisations de la société civile, les organisations d’enseignants, les fondations, le secteur privé et les universités.

Le pôle contribuera à faire émerger des thèmes prioritaires communs et à faciliter l’apprentissage par les pairs. Il aidera également les acteurs nationaux de l’éducation à produire des connaissances pertinentes à l’échelle nationale, sous-régionale ou régionale. Les questions de genre seront intégrées dans les travaux d’analyse des politiques du projet. L’apprentissage sera axé sur la demande et conçu par l’intermédiaire d’ateliers, de visites de pays, d’études et de webinaires.

À propos de la région

Le groupe d’anciens pays socialistes (c.-à-d. Asie centrale, Caucase, Europe de l’Est, Mongolie) peut s’appuyer sur un héritage d’égalité des genres et d’accès quasi universel à l’enseignement primaire et de premier cycle du secondaire.

Le Yémen, le Soudan et les pays d’Asie du Sud doivent faire face à un grand nombre de réfugiés, de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et d’enfants et de jeunes non scolarisés. L’UNESCO fait remarquer que les taux de scolarisation des filles au premier cycle du secondaire vont de moins de 50 % en Afghanistan et au Pakistan à près du double au Bangladesh, au Bhoutan, en Géorgie, au Népal et au Vietnam. La qualité de l’éducation est également très variée. Par exemple, bien que les enfants du Vietnam et du Népal aient le même nombre moyen d’années de scolarité, les enfants vietnamiens obtiennent des résultats beaucoup plus élevés que les enfants népalais dans les évaluations d’apprentissage standardisées, selon la Banque mondiale.

Le pôle KIX Europe, Asie et Pacifique peut se pencher sur ces enjeux en aidant à produire, documenter et échanger des connaissances pertinentes à l’échelle régionale et en créant de nouvelles possibilités pour le renforcement conjoint des capacités entre les pays.

Établir les priorités régionales

Afin de déterminer les priorités des pays membres du Partenariat mondial pour l’éducation (PME) qu’il supervise, le pôle Europe, Asie et Pacifique (EAP) du Programme KIX a mené un processus de mars à juillet 2020 pour cerner les défis communs des systèmes d’éducation publique en matière de politiques. Le processus comprenait des consultations avec des parties prenantes gouvernementales et non gouvernementales de l’éducation des pays concernés et des experts régionaux, et un examen des plans du secteur de l’éducation et des analyses régionales de l’éducation. Le rapport sur les résultats de ce processus a mis en lumière les priorités suivantes :

1. Exploiter le potentiel des nouveaux programmes scolaires

Pour rendre l’enseignement plus efficace et améliorer les résultats d’apprentissage, les pays de la région EAP doivent trouver des moyens appropriés permettant de mieux faire correspondre les différentes composantes associées à la mise en œuvre du nouveau programme scolaire.

2. Optimiser l’utilisation des systèmes d’information pour la gestion de l’éducation (SIGE)

Il est essentiel d’optimiser les SIGE en améliorant l’utilisation des données. Le défi est de trouver des moyens novateurs de renforcer les capacités des ministères de l’éducation et des autres instances chargés de la gestion de l’éducation afin d’organiser, d’interpréter et d’intégrer les données des écoles au niveau central/fédéral.

3. Garantir un accès inclusif et des résultats d’apprentissage plus solides aux filles et aux garçons

Il faut déterminer, adapter, contextualiser et mettre à l’échelle des approches efficaces et adaptées aux différences culturelles, afin d’améliorer l’égalité des genres sur le plan de l’accès à l’éducation, du maintien des élèves à l’école ainsi que des résultats des apprentissages.

4. Améliorer l’enseignement et l’apprentissage à distance

Les systèmes éducatifs doivent davantage apprendre comment contextualiser et intégrer les expériences réussies d’enseignement à distance, notamment les outils d’information et de communication et autres. Pour être efficaces, ils doivent trouver des moyens de mettre en relation élèves et enseignants et de combler le fossé numérique, en accordant une attention particulière aux groupes vulnérables.

Pour obtenir les renseignements les plus récents sur les progrès, les activités et les événements à venir du centre, consultez le site : https://www.gpekix.org/fr/poles-regionaux/pole-europe-asie-et-pacifique-du-kix

Carte du pôle