Étude de l’utilisation de la technologie des nanobulles en aquaculture

06 juin 2019
Lake with fishing boats
© Sophie St-Hilaire

La technologie des nanobulles, une méthode de désinfection non chimique qui consiste à injecter des bulles ultrafines d’un gaz donné (chacun ayant ses propres propriétés de désinfection) dans l’eau, est en train de transformer les industries de traitement des eaux usées partout dans le monde. Les recherches sur les nouvelles applications des nanobulles suggèrent que l’aquaculture pourrait bénéficier de cette technologie innovante.

La problématique

Les petites et moyennes entreprises aquacoles d’Asie luttent pour réduire les maladies infectieuses. Dans les exploitations de pisciculture ou de conchyliculture au Vietnam et en Thaïlande, le risque d’éclosion est accentué par l’accès limité à une eau de haute qualité et la densité élevée d’animaux dans les étangs. Ces problèmes mènent à l’utilisation abusive d’antimicrobiens et au développement de la résistance aux antimicrobiens. Il est essentiel de trouver des solutions de rechange rentables aux antimicrobiens pour assurer la durabilité des petites entreprises aquacoles dans les pays en développement.

Résultats escomptés

Ce projet établira des protocoles d’utilisation de la technologie des nanobulles en aquaculture pour réduire l’utilisation des antimicrobiens, diminuer la pénétration des antimicrobiens dans l’environnement et améliorer la croissance des poissons et des coquillages.

La technologie des nanobulles sera évaluée pour sa capacité à :

  • réduire l’exposition aux agents pathogènes dans les entreprises aquacoles;
  • améliorer l’efficacité des vaccins;
  • favoriser la croissance sans l’utilisation d’antimicrobiens;
  • éliminer les antimicrobiens qui se détachent des aliments médicamentés pendant les traitements thérapeutiques.

Institutions principales

Ce projet est une collaboration entre l’Université municipale de Hong Kong, l’Institut de recherche sur l’aquaculture au Vietnam et l’Université Suan Sunandha Rajabhat en Thaïlande.

•  Durée : 33 mois

•  Budget : 2 751 400 CAD