Donner de la visibilité aux femmes grâce aux systèmes d’enregistrement des faits d’état civil et de l’établissement des statistiques de l’état civil

02 octobre 2018
A local shopkeeper selling vitamin A-fortified sunflower oil.
CRDI /Teckles Photography Inc.

 

Le CRDI et le Centre d’excellence sur les systèmes d’enregistrement et de statistiques de l’état civil (ESEC) se sont donné la tâche d’inspirer une mobilisation mondiale pour s’assurer que les faits d’état civil de toutes les femmes et les filles, en particulier les plus vulnérables, sont enregistrés et comptabilisés.

Les systèmes ESEC jouent un rôle important dans la vie de chaque individu et contribuent à favoriser un développement inclusif et durable. Ils enregistrent des statistiques sur les événements de la vie, comme les naissances, les mariages et les divorces, fournissent aux citoyens des documents importants, comme les certificats de naissance ou de mariage, et s’assurent que chaque personne a le droit à son identité juridique.

Au-delà de l’importance qu’ils revêtent pour les individus, les systèmes ESEC jouent un rôle crucial en aidant les pays à chiffrer et à atteindre leurs objectifs de développement durable : 67 indicateurs des objectifs de développement durable peuvent être mesurés adéquatement au moyen de données tirées de systèmes ESEC efficaces. Cependant, les considérations sexospécifiques sont souvent négligées, et les femmes demeurent de ce fait invisibles.

Première rencontre internationale sur les systèmes ESEC et la sexospécificité

Le 26 février 2018, le Centre d’excellence sur les systèmes ESEC et ses partenaires ont tenu un débat et une consultation technique de haut niveau au CRDI ayant pour thème « Rendre l’invisible visible : les systèmes ESEC comme base pour réaliser le plan d’action d’égalité des sexes de 2030 ». Quelque 100 directeurs généraux de l’état civil, statisticiens, chercheurs et experts en matière de sexospécificité d’universités, d’organisations de la société civile et d’agences de l’ONU ont discuté de l’état actuel du domaine, en évaluant les possibilités et les défis, et ont déterminé les domaines de recherche et les actions prioritaires pour renforcer les systèmes ESEC.

139-d31_4321.jpg

Cette réunion était la première à porter uniquement sur les dimensions de sexospécificité des systèmes ESEC et sur les obstacles à l’enregistrement des faits d’état civil propres aux femmes et aux filles. Les systèmes ESEC sont particulièrement bénéfiques aux femmes et aux filles, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les statistiques vitales apportent des données démographiques ventilées par sexe sur des questions clés, comme la répartition de la population et la mortalité maternelle. Ces données permettent aux planificateurs de se baser sur des faits lorsqu’ils définissent des politiques visant à protéger la santé et les droits des femmes et des filles. En plus de fournir une preuve d’identité juridique et de renforcer les relations sociales, l’enregistrement des faits d’état civil facilite l’accès à des services essentiels, comme la santé, l’éducation et la représentation politique, de même que la revendication des droits à l’héritage ou à la propriété.

Défis dans la mise à profit des systèmes ESEC comme outil d’autonomisation des femmes

Il ressort des discussions que les femmes doivent encore franchir bien des obstacles financiers, culturels et juridiques pour profiter pleinement des avantages des systèmes ESEC. Parmi ces obstacles, on compte les coûts d’enregistrement, l’obligation d’être accompagnée du père pour l’enregistrement d’un enfant et l’incapacité du système à tenir compte des mariages coutumiers.

Plusieurs panélistes ont déclaré qu’il est nécessaire de mieux comprendre la manière de surmonter ces obstacles, en particulier en fonction du contexte politique et culturel propre à un pays. Malheureusement, on trouve très peu d’études de cas rigoureuses sur les réussites et les échecs des interventions. Un manque de connaissances perdure quant aux contraintes immédiates (coûts, accès physique, complexité des procédures, etc.) et aux facteurs sous-jacents (statut économique, scolarité, lieu de résidence, origine ethnique et religion) qui influent sur l’enregistrement des faits d’état civil pour les femmes et les filles

018-d41_6512.jpgLes experts ont également discuté lors de la réunion de l’accès limité aux données nationales et supranationales. Les données d’enregistrement des mariages et des décès désagrégées par sexe et les taux d’enregistrement au sein des pays sont nettement fragmentaires. Il est difficile de mesurer combien de femmes et d’enfants ne sont pas pris en compte par les systèmes ESEC. Les recherches de Data2X, une plateforme technique et de plaidoyer collaborative axée sur les données sur l’égalité des sexes, soulignent le besoin de plus amples renseignements sur l’accès aux systèmes ESEC. Des propositions pour améliorer la collecte de données ont été faites, telles que la mise en place de programmes de vérification des renseignements d’enregistrement des naissances, mais aussi la réalisation d’enquêtes supplémentaires sur l’enregistrement des naissances, des décès et des causes de décès, des mariages et des divorces. Assorties aux éléments démographiques, ces données pourraient aider les responsables des politiques à comprendre les liens entre les différentes formes d’enregistrement et leurs contributions à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Plaidoyer en faveur du recensement des femmes et des filles

Le Centre d’excellence sur les systèmes ESEC et le CRDI s’engagent à faire prendre conscience de la valeur des systèmes ESEC et de leur importance relativement aux objectifs mondiaux en matière d’égalité des sexes. Ce n’est qu’alors que les gouvernements pourront mobiliser les ressources nécessaires et relever les défis mis en évidence lors de la réunion. 036-d41_6596.jpg

De nombreuses priorités concurrentes se disputent l’attention publique et le financement, comme le recours aux mégadonnées et à l’analytique avancée, la nécessité des enquêtes auprès des ménages, la mise en place de l’identification numérique et les outils biométriques d’enregistrement. Dans un paysage si encombré, il est difficile d’hiérarchiser les systèmes ESEC en tant que système statistique fondamental pour suivre l’atteinte des objectifs de développement durable et les plans nationaux de développement.

Pour parvenir à hiérarchiser et à mettre en place les systèmes ESEC dans les données pour le programme de développement durable, il est essentiel de mieux promouvoir la valeur économique, politique et sociale du renforcement des systèmes ESEC, tout en veillant à ce que les dimensions sexospécifiques ne soient pas négligées.

Lire le rapport de réunion : Promouvoir la programmation du genre dans le renforcement des systèmes d'ESEC (PDF, 1.2 Mo)