Diagnostics rapides et peu coûteux, et capacité d’intensification du déploiement pour la COVID-19.

24 mars 2020
IDRC/CRDI

L’épidémie de COVID-19 nous montre à quel point il est important de réagir rapidement aux maladies infectieuses dans un monde aussi interconnecté que le nôtre. Les technologies de diagnostic innovantes sont des outils essentiels dans la lutte contre la propagation de la COVID-19, car elles permettent aux intervenants de première ligne de procéder rapidement au triage des patients, en particulier dans les systèmes de santé fragiles. 

Des outils peu coûteux pour un diagnostic rapide

Au cours des cinq dernières années, l’équipe du projet a élaboré des diagnostics sur papier peu coûteux, qui sont faciles à utiliser et à distribuer. Lors de l’épidémie de virus Zika, les membres de l’équipe ont élaboré des diagnostics en quelques semaines. Depuis, ils ont réalisé des essais sur des patients en Amérique latine. 

Ces diagnostics, ainsi que les technologies et les protocoles connexes, et la formation nécessaire pour assurer leur déploiement efficace, peuvent aider à gérer les épidémies. Cependant, pour que les utilisateurs aient accès aux technologies en question, il faut résoudre des problèmes pratiques, en particulier dans les systèmes de santé vulnérables et dans le contexte de la pandémie de COVID-19. 

La première phase du projet sera axée sur l’élaboration et la validation des diagnostics de la COVID-19. La deuxième phase sera consacrée à la conception d’un « laboratoire en boîte », c’est-à-dire un laboratoire portable contenant le matériel nécessaire (par exemple, des lecteurs de microplaques à prix modique et des pipettes) et le logiciel pour effectuer 14 000 tests de dépistage de la COVID-19. 

L’avenir nous réserve inévitablement des épidémies de maladies infectieuses, et il est essentiel de mettre au point des outils pour renforcer la résilience régionale et mondiale. Pour aider à maintenir la capacité de diagnostic, le « laboratoire en boîte » sera utilisé en conjonction avec une trousse qui pourra être déployée de manière à transformer un laboratoire normal de microbiologie en un laboratoire de réalisation de diagnostics. Ce dispositif de lutte contre les pandémies pouvant être déployé pourra être modifié pour faire face à toute épidémie de maladie infectieuse. 

Résultats attendus

Ce projet vise à créer des outils peu coûteux pour le diagnostic rapide et la surveillance continuelle de la COVID-19. Il renforcera également la capacité des équipes au Vietnam et au Brésil à concevoir et à fabriquer des tests de dépistage. 

L’objectif à long terme est de décentraliser la capacité d’innovation et, ce faisant, d’accroître la résilience mondiale face aux épidémies de maladies infectieuses et d’améliorer l’accès aux technologies de la santé. 

Principaux établissements

Le projet est dirigé par l’Université de Toronto, et des chercheurs du Brésil, du Canada, des États-Unis et du Vietnam y participent. 

  • Durée : 24 mois
  • Budget : 1,5 million de dollars canadiens