Développement de deux vaccins multivalents contre la fièvre de la vallée du Rift pour une meilleure application chez le bétail et les petits ruminants

06 avril 2018
Fonds d’innovation en vaccins pour le bétail

vaches

Photo: CRDI

La fièvre de la vallée du Rift (FVR) est une maladie virale qui touche les chèvres, les moutons, le bétail et les humains. Elle est endémique dans de nombreuses régions de l’Afrique, et des éclosions se produisent selon des cycles de trois à cinq ans. Non seulement la FVR affecte la sécurité économique et alimentaire des petits exploitants agricoles en Afrique, mais elle représente aussi un grave risque pour la santé publique. Étant une maladie zoonotique, la FVR est devenue un enjeu plus important au cours des dernières années, et on a signalé une augmentation du nombre de cas humains en Mauritanie, au Niger, au Sénégal et en Ouganda.

Pourquoi un nouveau vaccin contre la fièvre de la vallée du Rift est-il nécessaire ?

L’établissement d’une immunité collective grâce à une vaccination régulière du bétail est reconnu comme étant une façon efficace de contrôler les épidémies de FVR et d’enrayer sa propagation dans la population humaine. Cependant, il est difficile d’atteindre l’immunité collective car les agriculteurs ne voient pas la nécessité d’utiliser des vaccins lorsque leur bétail est en bonne santé au cours des longues périodes entre les éclosions de FVR. On estime donc que, si l’on pouvait combiner un vaccin contre la FVR à un vaccin que les agriculteurs utilisent régulièrement, l’immunité collective contre la FVR serait améliorée.

Mise au point d’une solution novatrice

MCI Santé animale combinera les vaccins contre la FVR avec d’autres vaccins pour les ruminants qui sont habituellement utilisés contre d’autres maladies, telles que la variole ovine et caprine, la peste des petits ruminants (PPR), ou la dermatose nodulaire contagieuse, afin d’accroître leur utilisation. De plus, MCI a déjà homologué une combinaison de vaccins contre la variole ovine et caprine, et la PPR. La souche de virus de la FVR qui sera utilisée est la souche Clone 13, laquelle est thermostable et atténuée.

Résultats escomptés

Le présent projet devrait mener à la mise au point de deux nouveaux vaccins combinés contre la FVR, ce qui incitera les petits exploitants agricoles à les utiliser. L’un des vaccins sera un vaccin bivalent contre la FVR et la dermatose nodulaire contagieuse pour le bétail, et l’autre sera un vaccin trivalent contre la FVR, la variole ovine et caprine, et la PPR pour les moutons et les chèvres. De plus, la technologie de production de vaccins combinés sera transférée au Centre panafricain de vaccins vétérinaires de l’Union africaine, en Éthiopie, aux fins de contrôle de la qualité des futurs vaccins.

Institutions principales

Ce projet est mené par MCI Santé animale du Maroc.

  • Durée : 24 mois
  • Budget : 1,2 million de CAD