De meilleurs emplois pour l'Asie

02 mars 2018
PERSPECTIVE | CROISSANCE POUR TOUS

Workers inside the Golden Jasmine garment factory,Hlaing Thar Yar Industrial Zone,Yangon,Myanmar.

D’est en ouest, les économies de l’Asie se transforment rapidement, créant des emplois pour une population croissante de jeunes travailleurs. Cependant, qu’en est-il des conditions de travail ? Une recherche financée par le CRDI recueille des données probantes qui démontrent que de meilleures possibilités d’emploi peuvent aller de pair avec une croissance soutenue.

Le travail abonde en Asie. Selon la Banque mondiale, au cours des dix dernières années, l’Asie du Sud, à elle seule, a créé quelque 800 000 emplois par mois. Cependant, leur qualité laisse souvent vraiment à désirer. Des huit conventions de base rédigées par l’Organisation internationale du Travail visant à protéger les travailleurs, en 2016, le Myanmar n’en a ratifié que trois et l’Inde, quatre. Le Bangladesh et le Myanmar ont fixé un salaire minimum, mais les travailleurs à temps plein peuvent gagner aussi peu que 80 dollars canadien par mois.

En Asie du Sud et du Sud-Est, les usines de vêtements ont attiré des millions de travailleurs agricoles des régions rurales. Au Bangladesh seulement, 5 millions de personnes, dont 85 % sont des femmes, travaillent dans ce secteur. La plupart des 2 millions de travailleurs du secteur du textile sont des femmes âgées de moins de 25 ans. Bien que ces emplois manufacturiers génèrent des revenus grandement nécessaires, les normes du travail sont souvent ignorées, ce qui rend les femmes et les enfants particulièrement vulnérables. Les pays en Asie essaient de trouver un équilibre entre règlements et mesures incitatives, afin de stimuler et de soutenir les petites entreprises qui représentent un tremplin vers la prospérité.

Promouvoir la croissance pour tous et l’emploi équitable

Le CRDI aide les établissements de recherche à trouver des options qui offriront des conditions de croissance inclusive, menant à de meilleurs et de plus nombreux emplois. La recherche financée se concentre sur les travailleurs les plus vulnérables. Elle accroît les possibilités de formation pour les femmes et les jeunes, trouve les bons cadres de travail pour protéger les travailleurs et améliore leurs conditions, tout en mettant le doigt sur les ingrédients nécessaires à la réussite des petites entreprises. Le CRDI investit également dans le leadership en recherche dans la région, afin qu’une nouvelle génération puisse orienter les décisions qui façonneront l’environnement du travail en Asie pour les années à venir.

Également dans la publication PDF (PDF en anglais, 930 Ko):

  • Les femmes, un effectif sur qui il faut compter
  • Renforcer les cadres pour l’emploi équitable
  • Créer un climat favorable pour les entrepreneurs
  • Miser sur des chefs de file dans l’économie du travail et le commerce

Liens connexes 

En savoir plus grâce à Sur la trace du changement, un site à l’affut des projets novateurs dans les pays en développement