Nos projets : Cibler des maladies négligées grâce à des partenariats

16 mai 2019
scientists in a lab inspecting a goat
CRDI / Jeffrey RUSSEL 

Le Fonds d’innovation en vaccins pour le bétail (FIVB) est une initiative élaborée par la Fondation Bill et Melinda Gates, Affaires mondiales Canada et le CRDI. Cela représente un investissement conjoint de 57 millions CAD sur sept ans pour soutenir l’élaboration, la production et la commercialisation de vaccins novateurs contre les maladies qui touchent les animaux d’élevage en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et en Asie du Sud-Est.

Pour faciliter l’utilisation à grande échelle des vaccins pour le bétail, les responsables du FIVB travaillent en partenariat pour mettre au point des vaccins qui sont accessibles, abordables, disponibles et acceptables pour les petits éleveurs de bétail. Le Fonds cible les principales maladies du bétail négligées et qui produisent le plus d’effets sur les petits éleveurs, hommes et femmes.

Dans le cadre du FIVB, un modèle stratégique qui intervient à des moments clés dans l’élaboration et la production de vaccins, ainsi que dans le continuum d’accès, a été adopté. Les activités de recherche du Fonds sont menées au sein de trois grands volets :

  • élaboration de vaccins de pointe;
  • amélioration des vaccins et processus de production;
  • demande, accès et utilisation des vaccins.
Élaboration de vaccins de pointe

 

Les progrès importants en biotechnologie et en vaccinologie réalisés au cours des deux dernières décennies fournissent des occasions sans précédent de mettre au point des vaccins de nouvelle génération pour le bétail.

Les projets financés dans le cadre de ce volet utilisent une technologie de pointe pour accélérer l’élaboration de nouveaux vaccins pour les maladies des animaux d’élevage suivantes qui touchent les petits éleveurs de bétail dans les pays à faible revenu et les pays à revenu intermédiaire :

 

Amélioration et production

 

Les contextes des pays en développement sont rarement pris en considération lors de la conception de vaccins destinés à la prévention ou au contrôle de maladies qui produisent le plus d’effets sur les petits éleveurs de bétail pauvres. Les vaccins nécessitent souvent de multiples revaccinations, affichent un profil d’efficacité insatisfaisant et ont une faible capacité à protéger contre des stéréotypes multiples, et doivent être administrés par du personnel qualifié.

Les projets suivants visent à relever les défis liés aux vaccins existants en améliorant les profils des produits ou les processus de production :

 

Autonomisation des femmes et avantages

 

Les inégalités entre les sexes nuisent à la productivité de l’élevage et au rendement agricole, en raison notamment de facteurs sociaux, culturels et économiques qui empêchent les femmes d’accéder aux ressources et aux avantages des programmes de recherche pour le développement. Les projets financés dans le cadre de ce volet portent sur l’autonomisation des femmes en tant qu’utilisatrices de vaccins, entrepreneures et fournisseuses de services dans la chaîne de distribution et d’administration des vaccins pour le bétail.