Bourses pour soutenir les femmes dans le domaine de la science des vaccins vétérinaires

03 mars 2020
Une scientifique en Afrique du Sud récolte un antigène pour la production d’un vaccin.
IDRC/Bartay

Le défi

Les femmes sont sous-représentées dans le domaine des sciences à l’échelle mondiale. Selon les données de l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires, les femmes ne représentent que 27 % des chercheurs dans les pays à faible et moyen revenu. Les femmes sont encore moins nombreuses à occuper des postes de haut niveau, car un bon nombre d’entre elles quittent le domaine des sciences peu après avoir obtenu leur doctorat. L’insuffisance de mentorat professionnel, à laquelle s’ajoutent les responsabilités familiales, constitue un obstacle majeur à la promotion des femmes scientifiques en début de carrière dans les pays à faible et moyen revenu.

Lancement d’un nouveau programme de bourses

Une enquête menée par le Réseau international de vaccinologie vétérinaire (IVVN) a révélé que les femmes scientifiques spécialisées en vaccinologie souhaitent avoir davantage de possibilités de mentorat. Pour combler cette lacune, l’IVVN et le Fonds d’innovation en vaccins pour le bétail ont créé un programme de bourses commun.

Résultats escomptés

Le programme de bourses conjoint aidera les chercheuses en début de carrière dans les pays à faible et moyen revenu à acquérir de l’expérience, à renforcer leurs capacités et à faire progresser leur carrière dans le domaine de la science des vaccins vétérinaires.

En savoir plus sur la bourse de l’IVVN

Organismes responsables

Ce projet est un partenariat avec le Réseau international de vaccinologie vétérinaire, basé à l’Université d’Édimbourg (Écosse).

  • Durée : 24 mois
  • Budget : 257 000 CAD