Adoption croissante de la culture de pommes de terre plus nutritives etrésistantes aux maladies en Colombie

10 août 2018
Homme qui tient des pommes de terre
CRDI / BARTAY

Des connaissances scientifiques conjuguées à des pratiques traditionnelles ont mené à la création de trois variétés de pommes de terre à chair jaune très nutritives, résistantes et rentables pour les agriculteurs. Des chercheurs de la Colombie et du Canada travaillent avec des partenaires du secteur public-privé afin d’accroître la production et la consommation de ce produit de base nutritif et entièrement naturel en Colombie et partout dans le monde.

Augmentation desrécoltes et nouvelles occasions d’affaires

La malnutrition et les carences en fersont des problèmesrépandus chez de nombreux Colombiens vivant en milieu rural, en particulier chez les jeunes enfants. La situation sera toutefois différente avec l’arrivée de trois cultivars de pomme de terre à chair jaune de grande qualité (la Criolla Ocarina, la Criolla Sua Pa et la Criolla Dorada) choisis par les agriculteurs, les phytogénéticiens et lesscientifiques. Les conclusions à l’issue d’essais sur le terrain sont les suivantes : ces variétés peu coûteuses ont généré des récoltes plus abondantes (15 %), une valeur nutritive supérieure (le double de protéines et 20 % plus de fer et de zinc que la variété colombienne la plus cultivée), desrevenussupérieurs(18 %), une meilleure constitution et une très bonne acceptation de la part des consommateurs; elles sont aussi deux fois plus résistantes au mildiou.

Possibilité de joindre des millions de consommateurs

La prochaine étape consiste à travailler avec touslestypes d’agriculteurs afin que des millions de consommateurs colombiens puissent se procurer ces nouvelles variétés de pommes de terre, particulièrement ceux qui vivent dans les régions où l’insécurité alimentaire sévit le plus. L’objectif vise à remplacer jusqu’à la moitié de la production totale de pommes de terre à chair jaune de Colombie par ces nouvelles variétés.

Campo Vivo, une entreprise privée dirigée par le lauréat du prix Nobel de la paix Muhammad Yunus, et la multinationale canadienne McCain financeront la production de semences et la commercialisation et établiront des liens entre les producteurs de semences et les organisations qui achètent ces semences. Le projet permettra de travailler directement avec 800 petits producteurs de pomme de terre (dont 30 % sont desfemmes) et 700 agriculteurs à moyenne et grande échelle pour la production des nouvelles variétés de pommes de terre à chair jaune.

Les campagnes médiatiques à l’échelle de la Colombie stimuleront la demande des consommateurs pour ces variétés de pommes de terre partout au pays. Les résultats seront également utiles à d’autres pays andins, notamment le Pérou, la Bolivie et l’Équateur.

Les résultats attendus

  • Une augmentation des récoltes, des coûts de production réduits et une demande accrue pour de nouvelles variétés, donc des revenus supérieurs pour les petits exploitants agricoles
  • Le remplacement allant jusqu’à 50 % de la production totale de pommes de terre à chaire jaune en Colombie (au moins 100 000 tonnes) par les nouvelles variétés
  • L’accessibilité à des pommes de terre plus nutritives pour plus de 200 000 consommateurs, et éventuellement à au moins 1,5 million de personnes en Colombie
  • Mise en place d’un programme d’éducation destiné à 22 000 enfants dans des écoles de Bogota qui conjugue la consommation accrue de variétés de pommes de terre plus nutritives et l’adoption de saines habitudes alimentaires
  • Une augmentation des niveaux de zinc et de fer chez 80 % des enfants de moins de cinq ans dans les régions ciblées
  • La création d’écoles de formation pour l’agriculture familiale afin que les agriculteurs puissent acquérir de nouvelles connaissances en matière de bonnes pratiques agricoles, de gestion, de nutrition, d’assainissement et d’inégalités dans les rôles familiaux • Des décideurs mieux informés, ce qui contribue à une meilleure adaptation des politiques de sécurité alimentaire et de nutrition

Téléchargez le PDF

Apprenez-en davantage sur ce projet