Aller au contenu principal

Promouvoir des marchés publics adaptés aux sexospécificités : comprendre les obstacles à l’inclusion des entreprises dirigées par des femmes

Les marchés publics gouvernementaux constituent le plus grand marché public au monde, de nombreux gouvernements dépensant environ 15 % du PIB en biens, travaux et services chaque année. Ils sont en première ligne de la réponse gouvernementale à la pandémie de COVID-19 à plus vaste échelle. Utilisés de manière stratégique, les marchés publics gouvernementaux peuvent aider de manière significative à bâtir une économie et une société plus résistantes et plus durables. En tant que tels, ils peuvent changer la donne dans la lutte contre la ségrégation sur le marché du travail et les écarts entre les sexes en matière d’emploi.

En Afrique de l’Est, certains gouvernements ont adopté des pratiques préférentielles en matière de marchés publics pour remédier à la faible participation des entreprises dirigées par des femmes en créant des fonds d’entreprise et en mettant en place des systèmes de quotas. Une évaluation commune a été effectuée, montrant que ces mesures ne fonctionnent pas comme prévu et que des mesures supplémentaires sont nécessaires, en particulier à la lumière des nouveaux défis engendrés par la pandémie. Cependant, nous disposons de peu de données probantes éclairant la voie à suivre pour faire en sorte que les programmes de marchés publics permettent aux femmes d’accéder à des secteurs où elles sont sous-représentées.

Ce projet vise à combler cette lacune et à favoriser des réformes de politiques et de pratiques en matière d’approvisionnement fondées sur des données probantes en Éthiopie, Kenya, Rwanda, Tanzanie et Ouganda afin d’améliorer l’étendue et la qualité de la participation des femmes. Il examinera les obstacles auxquels les entreprises dirigées par des femmes sont confrontées quand il s’agit d’accéder aux marchés publics, l’efficacité des nouvelles pratiques visant à améliorer la participation des entreprises dirigées par des femmes, ainsi que les réformes politiques et les modifications qu’il faut apporter à la conception des programmes pour améliorer la situation actuelle.

Le projet bénéficie du soutien de l’initiative Croissance de l’économie et débouchés économiques des femmes (CEDEF) en Afrique de l’Est, financée conjointement par la Fondation Bill et Melinda Gates, la Fondation William et Flora Hewlett et le CRDI. Le programme CEDEF – Afrique de l’Est cherche à générer un changement transformateur pour faire progresser l’égalité des genres dans le monde du travail.

Project ID
109650
Project Status
Actif
Duration
24 months
IDRC Officer
Martha Melesse
Total Funding
CA$ 583,700.00
Location
Éthiopie
Kenya
Rwanda
Tanzanie
Ouganda
Programmes
CEDEF - Afrique de l’Est
Institution Country
Uganda
Institution
Africa Freedom of Information Centre