Aller au contenu principal

Lutte contre l'émergence et la propagation de la leishmaniose aux frontières de l'Argentine, du Brésil et du Paraguay

La leishmaniose est l'une des maladies à transmission vectorielle les plus répandues dans le monde : chaque année, on enregistre plus de deux millions de nouveaux cas. Dans de nombreux pays d'Amérique du Sud, on voit apparaître à la fois la leishmaniose cutanée (infections de la peau) et la forme viscérale plus grave de la maladie (qui atteint les organes vitaux), et elles se propagent vers le nord et vers le sud. Les régions frontalières de l'Argentine, du Brésil et du Paraguay affichent la plus lourde charge de morbidité due à cette maladie dans la région. Son émergence est étroitement associée à des changements environnementaux et anthropiques, ou à la pollution attribuable aux activités humaines.

Le présent projet veut améliorer, grâce à une collaboration multinationale, les mesures de prévention et de lutte face à l'émergence et à la propagation de la maladie dans les zones frontalières. L'équipe du projet élaborera des interventions, fondées sur des données probantes, susceptibles d'être adaptées à divers contextes socioculturels et écologiques. Plus précisément, les chercheurs
- analyseront les facteurs sociaux, environnementaux et biologiques qui causent l'émergence ou la résurgence de la leishmaniose;
- détermineront comment la maladie est répartie et se propage, sur les plans temporel et spatial, le long des frontières communes de ces trois pays;
- élaboreront et mettront au point des stratégies de prévention novatrices et efficaces axées sur l'écosanté, qui mobiliseront des collectivités, des chercheurs et des décideurs de divers compétences et ordres de gouvernement;
- amélioreront les stratégies de lutte contre les vecteurs et la leishmaniose dans les trois pays en accroissant la collaboration, le renforcement des compétences et la mise en commun des connaissances entre les pays.

Dans la région à l'étude, diverses formes de transmission surviennent dans une diversité de contextes allant des écosystèmes forestiers aux écosystèmes urbains, et du milieu de travail au foyer. La région comporte aussi une population diversifiée, y compris le peuple guarani, des migrants (de passage ou dans des établissements permanents) et des touristes.

Les chercheurs étudieront les variables biologiques, environnementales et sociales associées au risque de transmission de la maladie dans divers types d'environnements. Dans chaque pays, on mettra au point une série d'interventions particulières pour lutter contre l'émergence et la propagation de la maladie. Le projet mobilisera des chercheurs et des décideurs des trois pays pour répondre aux demandes explicites des responsables de la santé publique, qui souhaitent améliorer l'efficacité des programmes de lutte. Les participants comprendront des décideurs des ordres de gouvernement local, infranational et national dans les trois pays ainsi que des experts techniques de l'Organisation panaméricaine de la santé. On accroîtra ainsi l'adoption des résultats et la mise en oeuvre de stratégies multisectorielles de prévention et de lutte. Cela contribuera aussi à faire en sorte que les résultats soient reproduits à grande échelle dans d'autres zones de la sous-région présentant un risque élevé. On prévoit que ces travaux jetteront les bases de stratégies et de programmes de lutte novateurs dans les trois pays et inspireront d'éventuelles interventions d'envergure régionale.

Project ID
107577
Project Status
Terminé
End Date
Duration
33 months
IDRC Officer
Roberto Bazzani
Total Funding
CA$ 717,200.00
Location
Argentine
Brésil
Paraguay
Amérique du Sud
Programmes
Alimentation, environnement et santé
Alimentation, environnement et santé
Institution Country
Uruguay
Project Leader
Dr. Laura Sola
Institution
Uruguay. Ministerio de Salud Pública
Institution Country
Paraguay
Project Leader
Nilsa Gomez
Institution
Universidad Nacional del Este
Institution Country
Argentina
Project Leader
Oscar Daniel Dr. Salomon
Institution
Argentina. Ministerio de Salud
Institution Country
Brazil
Project Leader
Vanete Thomaz Soccol
Institution
Universidade Federal do Paraná