Aller au contenu principal

L’économie de la restauration des forêts en tant que solution d’atténuation du carbone et solution naturelle en Asie du Sud

Le 6e Rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a confirmé que la restauration des forêts devrait contribuer à limiter le réchauffement de la planète et que la restauration est biophysiquement réalisable pour jusqu’à deux milliards d’hectares de forêts dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Le sommet des leaders mondiaux organisé dans le cadre de la COP26 a annoncé son premier accord majeur : 105 pays, couvrant 85 % des forêts de la planète, se sont engagés à agir pour réduire et inverser la déforestation. En Asie du Sud, la plantation d’arbres et d’autres formes de restauration des forêts sont menées par la plupart des pays depuis de nombreuses années. Cela a été fait principalement pour augmenter la production de bois et de produits forestiers non ligneux pour soutenir les moyens de subsistance, et pour préserver les ressources en sol et en eau, ainsi que la biodiversité. Cependant, les aspects économiques de la restauration forestière en tant qu’option d’atténuation du carbone et ses impacts distributifs sur le genre et les groupes marginalisés restent mal compris dans la région et dans le monde.

Cette recherche examinera les aspects économiques de différents types de programmes de restauration forestière (plantations et régénération naturelle) en tant qu’options naturelles d’atténuation du carbone en Asie du Sud. Il explorera les impacts de cette restauration sur les moyens de subsistance ruraux, y compris les effets distributifs liés aux questions de genre et aux communautés marginalisées; elle examinera l’efficacité des mécanismes de financement de la restauration des forêts et, sur la base de ces résultats, proposera des dispositions institutionnelles et financières appropriées pour étendre la restauration des forêts en Asie du Sud.

La recherche sera menée dans quatre pays d’Asie du Sud : le Bangladesh, le Bhoutan, le Népal et le Pakistan. Les extrants du projet comprendront des articles de journaux sur des sujets liés à l’économie de la restauration des forêts et des terres et aux solutions basées sur la nature. La recherche fournira une base de données probantes pour informer les politiques en matière de restauration des forêts dans la région. Il permettra de développer la capacité de recherche de plusieurs chercheurs débutants ou en milieu de carrière qui seront en mesure de mener des recherches semblables à l’avenir.

Project ID
109748
Project Status
Actif
Duration
36 months
IDRC Officer
Bhim Adhikari
Financement total
CA$ 1,500,000.00
Location
Bangladesh
Bhoutan
Népal
Pakistan
Institution Country
Nepal
Project Leader
Mani Nepal
Institution
International Centre for Integrated Mountain Development/Centre international de mise en valeur intégrée des montagnes