Zoonoses des animaux sauvages chez les pasteurs de l'Ouganda

Partout dans le monde, les maladies émergentes et résurgentes sont de plus en plus préoccupantes. La plupart de ces maladies sont d'origine animale (zoonotique). Les risques de contracter une zoonose résultent de l'interaction entre animaux sauvages, bétail et êtres humains, et sont accentués par la pauvreté, la détérioration de l'environnement et la vulnérabilité sociale. L'Afrique de l'Est est particulièrement à risque, car le bétail et les animaux sauvages se côtoient de près, contraints de partager les rares ressources en eau et pâturages à proximité des parcs nationaux et des centres touristiques. La transmission de maladies des animaux sauvages au bétail, puis aux humains, a des répercussions sur le développement communautaire, la santé publique, la sécurité alimentaire, la protection de la faune, de même que sur les activités commerciales (le tourisme et les chaînes de valeur).

Grâce à une approche écosanté, les chercheurs mèneront une enquête sérologique afin de déterminer la prévalence des principales zoonoses chez les communautés pastorales, le bétail et les animaux sauvages qui vivent à proximité d'un parc national. Ils se pencheront sur les facteurs écologiques, sociaux et économiques en vue d'évaluer les retombées de ces maladies sur la santé publique et la production de revenus (chaînes de valeur et tourisme). Ils élaboreront en outre des stratégies multi-intervenants visant à réduire la vulnérabilité et les risques liés aux zoonoses au sein des communautés pastorales du " corridor du bétail " en Ouganda. On s'attend à ce que les résultats du projet servent à orienter les politiques de santé publique et de développement dans divers secteurs.

Projet nᵒ

106152

État du projet

Actif

Durée

48 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Thierry Baldet

Financement total

CAD$ 434,340

Pays

Ouganda

Chargé(e) de projet

Dr. Samuel Mugisha

Institution

Makerere University

Pays d' institution

Uganda

Site internet

http://www.makerere.ac.ug