Volet vietnamien de l'étude internationale pour la lutte contre l'usage nocif de l'alcool

L'alcool est un des principaux facteurs de risque de mortalité et d'invalidité à l'échelle de la planète, et le Vietnam ne fait pas exception. On y assiste actuellement à une hausse de la consommation d'alcool, tant commercial que non commercial. Selon une enquête réalisée en 2001 par l'Organisation mondiale de la santé, 46 % des hommes de plus de 15 ans, au Vietnam, boivent de l'alcool au moins une fois par semaine. Les répercussions de l'alcool sur la santé incluent le cancer, les maladies cardiovasculaires et les maladies du foie. L'alcool est aussi un important facteur de risque de traumatismes liés aux accidents de la circulation : il compte en effet pour 15 % des 12 000 décès qui surviennent chaque année sur les routes du Vietnam, et pour 62 % des blessures. Il est en outre responsable de l'augmentation des comportements agressifs, y compris chez 30 % des personnes arrêtées pour avoir troublé l'ordre public.

Le gouvernement vietnamien a essayé de régir la consommation d'alcool de fabrication artisanale en adoptant des politiques et des règlements, par exemple sur l'âge minimum. Toutefois, la répression des infractions liées à l'alcool - on pense notamment à la conduite avec facultés affaiblies - laisse à désirer. Le ministère de la Santé tâche de renforcer les lois visant à lutter contre l'usage nocif de l'alcool, mais le manque de données représentatives à l'échelle nationale, en ce qui a trait à l'usage et aux effets de l'alcool, nuit à l'avancement des travaux.

Ce projet s'inscrit dans une étude menée dans plusieurs pays, l'International Alcohol Control Study (IAC). Il comporte la réalisation d'études de cas et fait appel à des expériences réalisées dans les conditions naturelles pour évaluer les incidences et les répercussions des politiques relatives à la consommation d'alcool au Vietnam. On examinera les effets que peuvent avoir, sur les niveaux de consommation observés chez différents groupes au sein de la population,
- les taxes ou les politiques d'établissement des prix touchant l'alcool;
- les restrictions quant au marketing;
- les politiques imposant des restrictions quant à la mise à disposition des boissons alcoolisées ou réduisant les heures auxquelles leur vente est permise dans les points de vente au détail.

Les objectifs spécifiques du projet sont les suivants :
- mesurer la consommation d'alcool, tant commercial que non commercial;
- recueillir des informations, pertinentes sur le plan des politiques, relatives à l'endroit et au moment où se font les achats, aux prix en vigueur, à l'exposition aux techniques de marketing et à la visibilité de la publicité;
- analyser les effets que peuvent avoir, chez différents groupes au sein de la population, les politiques d'établissement des prix ainsi que les restrictions quant au marketing et à la mise à disposition des boissons alcoolisées;
- évaluer de quelle manière les différences et les changements, en ce qui concerne les politiques relatives à la consommation d'alcool, influencent les habitudes de consommation et les variables médiatrices liées aux politiques.

Cette étude fournira des données pouvant être comparées à celles d'autres pays, en ce qui a trait aux politiques relatives à la consommation d'alcool au Vietnam et à leurs effets. Étant donné l'intérêt croissant que cette question suscite chez les responsables des politiques, il y a de fortes chances pour que les résultats de la recherche se traduisent par la mise en oeuvre de politiques et de programmes de prévention.

Projet nᵒ

107199

État du projet

Actif

Date de début

Tuesday, February 19, 2013

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Leung, Zee

Financement total

CAD$ 369,900

Pays

Vietnam

Chargé(e) de projet

Pham Viet Cuong

Institution

Hanoi School of Public Health

Site internet

http://www.hsph.edu.vn