Una Hakika : Porter à grande échelle les solutions numériques pour la gestion des conflits au Kenya et en Birmanie

L'information erronée, qu'elle soit le fruit de rumeurs ou d'une désinformation intentionnelle, peut alimenter le conflit et exercer de profondes répercussions sur la paix, la sécurité et la gouvernance partout dans le monde. Ce projet aura recours à des recherches prometteuses sur l'utilisation des téléphones mobiles pour contrer l'information erronée dans les régions du Kenya et du Myanmar en proie à des conflits.

La réduction des conflits grâce à l'information
Des recherches financées par le CRDI dans le delta du fleuve Tana, au Kenya, ont permis de réaliser des essais pilotes d'un service d'information par téléphonie mobile. Le Sentinel Project for Genocide Prevention (Toronto) et iHub Research (Nairobi) ont fait la démonstration des possibilités offertes par les technologies en réseau pour repérer l'information erronée et la contrer dans une région où elle était le principal moteur des conflits interethniques qui ont engendré des morts et des déplacements de la population en 2012 et 2013.

Una Hakika s'est avéré efficace dans le delta du Tana pour les raisons suivantes :
- le nombre élevé de nouveaux abonnés
- la forte activité des abonnés durant les crises et les périodes d'intensification des rumeurs
- la réponse favorable des abonnés à l'égard des sondages et des groupes de discussion
- le désir des chefs de file locaux de poursuivre le projet

L'enrichissement des connaissances, la promotion de la paix
Les chercheurs, les praticiens, les responsables des administrations locales et les bailleurs de fonds engagés dans la consolidation de la paix ont tous accueilli favorablement cette démarche. S'inspirant des constatations de la phase pilote, l'équipe du projet a élaboré une méthodologie pour mettre à l'essai le déploiement d'Una Hakika dans d'autres contextes culturels et géographiques, y compris d'autres régions du Kenya et du Myanmar.

Durant ce projet d'une durée de deux ans, les chercheurs peaufineront les outils et les techniques qui serviront à étudier l'information erronée, à poursuivre la collecte des données et à faire progresser la mise en oeuvre dans le delta du Tana. Ils accroîtront aussi la portée de leurs travaux au Kenya et au Myanmar.

Les objectifs du projet sont les suivants :
- comparer les origines de l'information erronée et sa circulation entre les collectivités engagées dans des conflits dans divers contextes (Kenya c. Myanmar)
- perfectionner les outils de gestion de l'information erronée et les techniques mises en place durant la phase pilote
- peaufiner le cadre théorique qui oriente ce projet
- déployer des mesures de lutte contre l'information erronée dans les deux situations de conflit
- renforcer les capacités des collectivités locales de gérer l'information erronée au moyen des outils et des techniques du projet
- exercer une influence sur les politiques des gouvernements et des organisations internationales pour mieux gérer l'information erronée

Projet nᵒ

108047

État du projet

Actif

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Raed Sharif

Financement total

CAD$ 699,474

Pays

Kenya, Birmanie

Chargé(e) de projet

Christopher Tuckwood

Institution

Sentinel Project for Genocide Prevention

Pays d' institution

Canada

Site internet

http://www.thesentinelproject.org