Trouver l'équilibre entre les soins non rémunérés et le travail rémunéré en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne

Ce projet examine les liens entre l'autonomisation économique des femmes, leurs emplois rémunérés et leurs obligations en matière de soins non rémunérés. Il vise à soutenir les politiques et les programmes qui peuvent donner la capacité aux femmes de surmonter les obstacles liés au fait qu'elles doivent à la fois apporter un soutien économique et prodiguer des soins primaires à leurs proches.

Même si les femmes sont de plus en plus nombreuses à intégrer le marché du travail, leurs responsabilités domestiques non rémunérées n'ont pas diminué. Dans les pays en développement, les femmes et les filles sont souvent responsables d'offrir des soins non rémunérés. Cette réalité a une incidence importante sur leur autonomisation économique. Elle peut :
- limiter la capacité des femmes à prendre part aux activités économiques, sociales et politiques;
- limiter leur capacité à trouver un emploi;
- limiter leurs choix et leurs options en matière d'emploi.

En quantifiant le temps consacré à la prestation de soins et à la contribution non rémunérée des femmes à l'économie, les enquêtes sur l'emploi du temps nous ont aidés à mieux comprendre le fardeau représenté par les soins. Certaines lacunes sur le plan des connaissances subsistent toutefois. Nous avons besoin de mieux comprendre le lien entre les soins rémunérés et non rémunérés offerts par les femmes, de même que la façon dont ils sont organisés.

Ce projet s'intéressera à la situation de l'Inde, du Népal, du Rwanda et de la Tanzanie. Les chercheurs examineront les liens entre l'autonomisation économique des femmes, leurs emplois rémunérés et leurs obligations en matière de soins non rémunérés. L'information recueillie favorisera les politiques qui tiennent compte des ententes de soins tout en augmentant la participation des femmes sur le marché du travail.

L'équipe de recherche utilisera les résultats obtenus pour donner des conseils stratégiques sur la façon dont les politiques et programmes étatiques et non étatiques d'autonomisation économique des femmes peuvent cadrer avec la prestation de soins non rémunérée. L'objectif ? Maximiser les connaissances et partager des solutions d'une famille et d'une génération à l'autre.

Cette recherche est financée dans le cadre du programme Croissance de l'économie et débouchés économiques des femmes (CEDEF). Le programme CEDEF est un partenariat de cinq ans cofinancé par le Department for International Development du Royaume-Uni, la Fondation William et Flora Hewlett et le CRDI.

Axé sur les pays à faible revenu de l'Afrique subsaharienne et de l'Asie du Sud, le programme CEDEF vise à soutenir les politiques et les interventions qui améliorent les moyens de subsistance des femmes et contribuent au mieux-être de la société. Un volet du programme appuiera 11 projets s'attaquant aux obstacles à l'autonomisation économique des femmes et aux écarts entre les sexes en matière de rémunération et de productivité. Le présent projet, retenu à la suite d'un appel à propositions, en fait partie.

Projet nᵒ

107852

État du projet

Actif

Durée

27 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Martha Melesse

Financement total

CAD$ 1,148,617

Pays

Sud du Sahara, Asie du sud

Chargé(e) de projet

Deepta Chopra

Institution

Institute of Development Studies GB

Pays d' institution

United Kingdom

Site internet

http://www.ids.ac.uk