Transfert du modèle prédictif d'épidémie de paludisme aux utilisateurs de l'Afrique de l'Est

Dans les hautes terres d'Afrique de l'Est, les épidémies de paludisme sont en passe de devenir un danger lié au climat qui nécessite l'application de mesures d'urgence. L'incidence du paludisme a en effet augmenté de 337 % durant l'épidémie qui a sévi au Rwanda en 1987. En Tanzanie, en Ouganda et au Kenya, l'incidence a augmenté respectivement de 146, 256 et 300 % durant l'épidémie de 1997-1998. Environ 80 % des variations statistiques sur l'incidence du paludisme s'expliquent par la pluviosité et la température. Les méthodes de détection actuelles ne donnent pas le temps nécessaire au déploiement d'interventions efficaces. En 2001, cependant, un modèle prédictif a été conçu par l'institut de recherche médicale du Kenya, modèle qui utilise maintenant des facteurs climatiques pour prédire une épidémie de paludisme de 2 à 4 mois avant son apparition, ce qui donne assez de temps pour réagir. Le modèle a été testé et validé dans certaines régions du Kenya et de la Tanzanie. Le projet permettra de peaufiner le modèle et d'y intégrer certains facteurs spécifiques aux différents emplacements, puis de le transférer aux utilisateurs du Kenya, de la Tanzanie et de l'Ouganda dans un premier temps, et aux autres pays de l'Afrique de l'Est par la suite. Le projet aidera aussi les responsables des politiques et les responsables de la santé publique à effectuer une surveillance préventive et à intervenir de manière efficace tout en renforçant la capacité des populations locales à réagir promptement. Puisque le climat n'est pas l'unique facteur en jeu dans la survenue d'épidémies de paludisme, les chercheurs évalueront le rôle de facteurs non biophysiques dans la prévalence et le contrôle de cette maladie.

Projet nᵒ

104707

État du projet

Terminé

Date de début

Tuesday, August 21, 2007

Date butoir

Tuesday, March 22, 2011

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Kituyi, Evans N.

Financement total

CAD$ 782,802

Pays

Afrique, Kenya, Sud du Sahara, Tanzanie, Ouganda

Chargé(e) de projet

Dr. Andrew K. Githeko

Institution

Kenya Medical Research Institute

Pays d' institution

Kenya