Téphrites envahissantes étrangères en Afrique du Sud : Programme de lutte intégrée durable pour combattre leurs menaces (CultivAF2)

Les mangues sont une importante source d’aliments nutritifs et d’emplois en Afrique subsaharienne. Toutefois, les infestations de ravageurs, surtout les téphrites (indigènes et envahissantes), nuisent à la production de mangues dans la région. Les infestations de téphrites réduisent la qualité et la quantité de fruits produits pour les marchés locaux et étrangers. Par ailleurs, l’utilisation d’insecticides synthétiques pour la gestion des ravageurs est non viable (en raison de leur prix et de leurs risques pour la santé humaine et l’environnement) et font l’objet d’une résistance croissante. Afin de relever ces défis, le Centre international de physiologie et d’écologie des insectes (ICIPE) ainsi que ses partenaires ont mis au point et validé une trousse de lutte intégrée contre les téphrites, laquelle a été mise à l’essai à plusieurs endroits en Afrique de l’Est et de l’Ouest.

Ce projet adaptera et promouvra l’adoption à grande échelle de ces interventions de lutte intégrée dans quatre pays de l’Afrique du Sud : le Malawi, le Mozambique, la Zambie et le Zimbabwe. Une série d’interventions seront mises à l’essai afin qu’elles soient mieux adaptées à des endroits spécifiques. En particulier, l’utilisation de parasitoïdes sera améliorée au moyen d’introductions en champ, d’une évaluation suivant leur introduction en champ, et d’une évaluation de l’incidence de leur introduction en champ aux fins de la suppression des téphrites envahissantes.

De plus, le projet évaluera les répercussions socioéconomiques de l’option de lutte intégrée, en mettant un accent particulier sur les femmes et les jeunes, et améliorera la capacité des partenaires à utiliser les technologies. En atteignant 4 000 cultivateurs de mangues, y compris des agriculteurs et des agricultrices pauvres, le projet améliorera la sécurité alimentaire et nutritionnelle, fournira des occasions de production de revenus, et réduira la pauvreté.

Le projet est financé dans le cadre de la deuxième phase du fonds Cultiver l’avenir de l’Afrique (CultivAf2), programme conjoint du CRDI et de l’Australian International Food Security Research Centre, qui est une composante de l’Australian Centre for International Agricultural Research. CultivAf finance des travaux de recherche visant à accroître la sécurité alimentaire à long terme en Afrique de l’Est et en Afrique australe.

Projet nᵒ

109040

État du projet

Actif

Durée

42 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Sandra Gagnon

Financement total

CAD$ 2,803,300

Pays

Malawi, Mozambique, Zambie, Zimbabwe

Programme

Cultiver l’avenir de l’Afrique 

Chargé(e) de projet

Samira Mohamed

Institution

International Centre of Insect Physiology and Ecology

Institution Country

Kenya

Institution Website

http://nbo.icipe.org/

Chargé(e) de projet

Louisa Makumbe

Institution

Zimbabwe. Ministry of Lands, Agriculture, Water, Climate and Rural Resettlement

Institution Country

Zimbabwe

Chargé(e) de projet

Isaiah Nthenga

Institution

Zambia Agriculture Research Institute of the Ministry of Agriculture and Cooperatives of Zambia

Institution Website

http://www.zari.gov.zm