Technologie, mise à l’échelle et inclusion en Afrique

L’Afrique est en voie de devenir un foyer d’innovation. Grâce à un nombre croissant de centres technologiques, à un mouvement de fabricants en plein essor et même à des communautés autochtones de plus en plus branchées, les germes de l’innovation en Afrique ont été plantés. Toutefois, de nombreux défis restent à relever, y compris la façon d’assurer le développement à plus grande échelle de leurs innovations locales et de garantir le partage inclusif de leurs avantages sociaux et économiques.

En dépit du fait que les femmes et les hommes sont égaux dans leurs capacités d’innovation, par exemple, les femmes doivent surmonter les obstacles systémiques pour protéger et adopter les innovations menées par les femmes. Les politiques d’innovation ne font pas qu’ignorer les effets disproportionnés que les lois, les politiques et les pratiques ont sur les femmes, mais elles projettent aussi des points de vue essentiellement masculins sur la propriété et la rémunération. Il est regrettable que les politiques d’innovation soient encore moins susceptibles de tenir compte des points de vue des groupes marginalisés par de multiples facteurs, comme les femmes pauvres et racialisées des pays en développement.

Ce projet, mis en œuvre en collaboration avec l’Université du Cap, en Afrique du Sud, étudiera comment les centres de haute technologie d’Afrique facilitent l’adaptation et l’adoption des technologies émergentes en Afrique, y compris l’intelligence artificielle; la façon dont les communautés de fabricants facilitent l’innovation inclusive, notamment en donnant aux femmes et aux filles les moyens d’agir, et en donnant aux membres des groupes marginalisés la possibilité d’en tirer des avantages; et comment renforcer la confiance des populations autochtones dans la participation efficace à une production collaborative des connaissances, tout en profitant au mieux et équitablement d’un tel processus.

Il se concentrera particulièrement sur le renforcement de l’empreinte du réseau de recherche en Afrique francophone et explorera les innovations qui contribuent à une plus grande égalité entre les sexes. La nouvelle phase du projet, qui s’appuiera sur une connaissance approfondie de la façon dont les innovations africaines émergent, cherchera à élaborer des politiques scientifiques, technologiques et d’innovation ainsi que leur mise en œuvre dans les pays africains.

Projet nᵒ

108909

État du projet

Actif

Durée

30 mois

Financement total

CAD$ 749,500

Pays

Nord du Sahara, Sud du Sahara

Programme

Économies en réseaux

Chargé(e) de projet

Associate Professor Tobias Schönwetter

Institution

University of Cape Town

Institution Country

South Africa

Institution Website

http://www.uct.ac.za