Taxes sur le tabac, contrebande et vendeurs de rue en Érythrée

L'Érythrée a pris des mesures pour lutter contre le tabagisme. Sa proclamation de 2004 ainsi que l'augmentation des taxes sur les cigarettes et les autres produits du tabac visent à réduire la consommation de tabac. Pourtant, la consommation augmente malgré ces mesures. La mise en oeuvre de la proclamation laisse à désirer, et les cigarettes et autres produits du tabac de contrebande bon marché se trouvent aisément.

Le problème du tabagisme est complexe. Les frontières de l'Érythrée sont mal gardées, ce qui encourage la contrebande et explique la disponibilité des produits du tabac. Le gros des cigarettes de contrebande est vendu par des marchands ambulants dont beaucoup sont des femmes et des enfants, ce qui facilite l'accès des Érythréens à des produits du tabac bon marché. Cela facilite aussi l'élargissement du marché de l'industrie du tabac.

Ces cigarettes de contrebande ne satisfont pas aux exigences des mesures d'application de la proclamation et affaiblissent la lutte contre le tabagisme. Tout indique que l'industrie du tabac considère l'Érythrée comme une porte d'entrée stratégique vers l'Afrique de l'Est et du Nord-Est. Elle pourrait compter utiliser le pays comme plaque tournante pour ses produits, ce qui le rendrait encore plus vulnérable.

Ce projet évaluera l'incidence des taxes sur le tabac, de la contrebande et de la vente dans la rue sur la consommation de tabac, et ce que cela signifie pour la lutte contre le tabagisme en Érythrée. Les chercheurs utiliseront des méthodes quantitatives et qualitatives pour
- évaluer l'incidence des taxes sur la consommation de tabac et la lutte contre le tabagisme;
- déterminer l'élasticité-prix (changement de la demande en fonction du coût) des produits du tabac, notamment les cigarettes;
- évaluer les tendances et identifier les réseaux en matière de contrebande et d'achats transfrontaliers légaux de produits du tabac, particulièrement entre le Soudan et l'Érythrée, de même que les répercussions sur les recettes du gouvernement;
- déterminer les raisons pour lesquelles les gens vendent des produits du tabac dans la rue;
- analyser comment l'industrie du tabac et les contrebandiers utilisent les marchands ambulants pour écouler leurs produits.

Projet nᵒ

106840

État du projet

Terminé

Date de début

Friday, May 31, 2013

Date butoir

Tuesday, March 31, 2015

Durée

18 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Lecours, Natacha

Financement total

CAD$ 84,900

Pays

Érythrée

Chargé(e) de projet

Zemenfes Tsighe

Institution

Makerere University

Site internet

http://www.makerere.ac.ug