Surveillance de la violence infranationale en Asie

Bien que, depuis une vingtaine d’années, les revenus et débouchés de centaines de millions d’Asiatiques aient augmenté beaucoup plus que dans toute autre région, cette croissance s’est accompagnée de violence infranationale persistante dans bien des pays. Or les liens entre violence, conflits et développement demeurent méconnus. Aussi est­il difficile de comprendre pourquoi certains pays connaissent des émeutes ethniques et d’autres pas, ou pourquoi bien des pays à revenu intermédiaire, particulièrement en Asie, connaissent des conflits infranationaux persistants. Les travaux de recherche financés par La Fondation pour l’Asie ont indiqué qu’il faut des données plus nombreuses et de meilleure qualité, produites à l’échelle infranationale, pour comprendre ces liens et pour comparer ces données selon diverses méthodes de collecte.

L’Asie du Sud­Est a créé des systèmes locaux de surveillance de la violence infranationale (SSV) qui suivent et codifient les actes de violence. Ces systèmes sont hautement novateurs, adaptables au contexte politique et applicables à un pays entier ou à une zone de conflit. Les données renforcent les capacités du gouvernement local et de la société civile à prévenir plus rapidement et de manière plus inclusive la violence à l’échelle locale. Les résultats de ces travaux de recherche révèlent les forces et faiblesses de diverses méthodes de collecte et d’analyse des données et le rôle des parties prenantes locales pour assurer une utilisation efficace des données.

Fort de ces constatations, le projet permettra de mettre au point de nouveaux systèmes au Népal et au Myanmar en partenariat avec les organisations locales et d’étudier la faisabilité de tels en Thaïlande, au Sri Lanka, au Bangladesh et en Inde. Il favorisera l’utilisation des données sur la violence en Asie au moyen d’activités de réseautage et de renforcement des capacités et permettra d’étudier comment intégrer des approches novatrices à l’égard de la violence sexospécifique et l’influence des facteurs sociaux et économiques. Cela se réalisera par la production d’un protocole entre pays relatif aux systèmes de surveillance de la violence infranationale et l’inclusion de nouveaux travaux de recherche sur la violence familiale et sexospécifique et sur la relation entre inégalité et violence.

Projet nᵒ

108239

État du projet

Actif

Date de début

Friday, December 18, 2015

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Florencio Ceballos

Financement total

CAD$ 848,100

Chargé(e) de projet

Patrick Barron

Chargé(e) de projet

Mary Sanderson

Institution

The Asia Foundation

Pays d' institution

United States

Site internet

http://www.asiafoundation.org