Soutien au Programme de recherche du CGIAR sur les racines, tubercules et bananes

Étant donné que les plantes racines, les tubercules et les bananes sont des cultures vivrières vendues principalement sur les marchés locaux, leurs prix ne sont pas touchés par l'instabilité qui secoue les marchés internationaux des grandes céréales comme le blé et le maïs. Leur production s'effectue souvent à plus petite échelle et le travail est accompli en bonne partie par les femmes. Bien que ces cultures comptent pour un pourcentage plus faible des calories produites à l'échelle mondiale que les grandes céréales, elles représentent néanmoins un pourcentage plus élevé des calories consommées par les familles extrêmement pauvres. En dépit de leur importance stratégique sur le plan de la sécurité alimentaire, la recherche portant sur ces cultures demeure sous-financée.

Le Programme de recherche du CGIAR sur les racines, tubercules et bananes constitue l'une des premières tentatives de s'intéresser systématiquement à la production, à la mise en marché et à la consommation de ces aliments de base. Il vise à donner un meilleur accès aux ressources génétiques, à renforcer les capacités de recherche portant sur ces cultures, à améliorer la réceptivité des chercheurs aux besoins des utilisateurs (en particulier les femmes) et à favoriser l'établissement de partenariats entre les organismes de recherche. Les résultats visés sont, entre autres, une meilleure sécurité alimentaire, une résilience accrue des systèmes de production, une empreinte écologique réduite et une plus grande équité entre les sexes.

Projet nᵒ

107047

État du projet

Actif

Date de début

Tuesday, June 19, 2012

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Robertson, Susan

Financement total

CAD$ 4,200,000

Pays

Global, Amérique latine, Asie du sud, Sud du Sahara

Chargé(e) de projet

Dr. Graham Thiele

Institution

Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale

Site internet

http://www.cgiar.org