Soutenir la capacité d’agir des femmes en ce qui concerne la distribution, l’administration et l’utilisation des vaccins pour le bétail

On estime que 75 à 90 % des petits éleveurs de bétail qui sont situés au Rwanda, au Kenya et en Ouganda sont des femmes. Ces éleveurs sont confrontés à problèmes de production causés par des maladies animales, telles que la peste des petits ruminants, la fièvre de la vallée du Rift, et la maladie de Newcastle. Bon nombre de maladies liées aux animaux peuvent être évitées, mais les agricultrices sont confrontées à beaucoup d’obstacles qui les empêchent de tirer pleinement parti des vaccins pour le bétail. Ceux-ci comprennent des vaccins inappropriés au sein du marché local, le manque de services de vulgarisation, et le manque de fiabilité des structures d’administration des vaccins. Afin d’habiliter les femmes à contribuer efficacement à la chaîne d’approvisionnement des vaccins et à en tirer profit en tant qu’entrepreneuses, fournisseuses de services ou de produits, et utilisatrices, il faudra accorder plus d’attention aux obstacles techniques, sociaux, culturels, économiques et liés à la sexospécificité auxquels elles sont confrontées.

Les objectifs de ce projet sont de produire des données probantes et de formuler des stratégies qui aideront les femmes à se positionner pour contribuer de manière efficiente et efficace aux vaccins pour le bétail et à en tirer profit; d’accroître la participation des femmes à la distribution, à l’administration et à l’utilisation des vaccins pour le bétail; de mettre à l’essai des modèles axés sur les sexospécificités qui ciblent les points d’entrée précis des femmes tout au long de la chaîne de valeur des vaccins (toutes les activités de production jusqu’à la vente du produit final); et de fournir des données et des renseignements qui peuvent avoir une incidence sur les interventions politiques et des programmes. On utilisera une stratégie complète qui intégrera des outils d’analyse sexospécifiques et des cadres de recherche-action pour l’analyse de la chaîne de valeur des vaccins.

Ce projet est soutenu par le Fonds d’innovation en vaccins pour le bétail (FIVB), un partenariat entre la Fondation Bill et Melinda Gates, Affaires mondiales Canada et le CRDI. Le FIVB est un investissement conjoint de 57 millions canadiens sur sept ans qui permet de financer le développement, la production et la commercialisation de vaccins innovants contre les maladies du bétail prioritaires en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et en Asie du Sud-Est.

Projet nᵒ

109061

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Wendy Manchur

Financement total

CAD$ 2,127,800

Pays

Kenya, Rwanda, Ouganda

Programme

Fonds d’innovation en vaccins pour le bétail

Chargé(e) de projet

Hellen Amuguni

Institution

Trustees of Tufts College

Institution Country

United States

Institution Website

http://www.tufts.edu

Chargé(e) de projet

Winnie Bikaako

Institution

One Health Central and Eastern Africa (OHCEA) Limited (By Guarantee)

Institution Country

Uganda

Institution Website

http://www.ohcea.org