Société civile et islamisme en Iraq et au Maroc

Par son dynamisme, la société civile du Maroc s'est approprié avec les années un rôle traditionnellement dévolu aux institutions de l'État, soit offrir des services sociaux dans les secteurs de la santé, de l'éducation et du logement. Particulièrement efficaces à ce chapitre, les organismes islamiques de la société civile ont su projeter une image d'intégrité, gagner la confiance du public et se constituer un capital politique important. En Iraq, cependant, les associations caritatives indépendantes ont été interdites sous le régime de Saddam Hussein. Depuis l'effondrement du régime, la division de la société entre forces islamistes chiites et sunnites empêche de distinguer clairement les organisations politiques (même paramilitaires) des associations caritatives, et il est à craindre que le rapprochement entre politique et religion n'alimente la polarisation actuelle. Pour bien saisir les changements sociaux et politiques en cours en Iraq et au Maroc, il est essentiel de comprendre le fonctionnement des mouvements islamistes. Qui sont leurs alliés et quelle est leur influence? Ce projet étudiera l'influence du mouvement islamiste sur les politiques publiques du Maroc de même que son rôle dans la construction et la consolidation de l'État iraquien. Grâce à une meilleure connaissance des motivations et du mode de fonctionnement de ce mouvement, il sera plus facile pour les autres acteurs de communiquer avec ces groupes et d'engager un dialogue productif.

Projet nᵒ

103937

État du projet

Terminé

Date de début

Monday, March 10, 2008

Date butoir

Thursday, December 31, 2009

Durée

18 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Ahmimed, Charaf

Financement total

CAD$ 138,350

Pays

Afrique, Maroc, Nord du Sahara

Chargé(e) de projet

Hosham Dawod

Institution

Fondation Maison des Sciences de l'Homme

Pays d' institution

France