Se servir de la modélisation pour lutter contre les maladies infectieuses

La recherche 

L’équipe de recherche s’intéresse au potentiel des modèles mathématiques pour ce qui est de la mise au point de nouveaux outils et de nouvelles méthodes de lutte contre la propagation des maladies. En se fondant sur des données émanant des activités de recherche et de surveillance du National Center for AIDS/STD Control and Prevention de la Chine, l’équipe de recherche s’emploie à concevoir des modèles propres à certaines maladies, en commençant par l’infection au VIH. Après avoir déterminé les différents schémas de transmission, l’équipe se concentre sur les populations à risque dans plusieurs régions de la Chine. L’équipe collabore en outre avec les organismes voués à la santé à la formulation de politiques de prévention qui seront évaluées tout au long de l’exécution du projet. 

Ce projet a pour objectif général de renforcer la capacité de la Chine d’analyser, de modéliser et de prévoir la dynamique de la transmission des maladies infectieuses au moyen de l’exécution concertée de travaux de recherche, de la formation de jeunes scientifiques et de l’établissement de relations de collaboration. Les objectifs spécifiques sont les suivants.

  • Élaborer, valider et utiliser des modèles mathématiques pour analyser et prévoir la dynamique de maladies infectieuses telles que le VIH, la tuberculose et l’hépatite au moyen des données de surveillance et des études prospectives de cohortes du Chinese Center for Disease Control and Prevention.
  • Apporter un soutien en matière de politiques de santé publique en fournissant des données probantes améliorées produites à l’aide d’analyses et de prévisions faisant appel à la modélisation.
  • Former de jeunes scientifiques à l’application de techniques d’analyse et de modélisation mathématiques de pointe dans un contexte de santé publique interdisciplinaire.
  • Organiser des ateliers et des échanges professionnels afin de favoriser la collaboration entre les personnes formées, les chercheurs et les responsables de la santé publique en Chine et au Canada, ainsi qu’avec d’autres ailleurs dans le monde.
  • Faire en sorte que les applications de modélisation et la formation résultant de ce projet soient utilisées dans d’autres pays ayant à faire face au même type de défis et ayant accès à des possibilités similaires d’établissement d’alliances stratégiques et professionnelles.

Les résultats attendus 

Le projet vise à

  • cibler les lacunes dans les données dont on dispose et établir de nouvelles sources de données en vue d’améliorer la prise de décisions au chapitre de la santé publique en Chine;
  • établir des stratégies scientifiques de prévention et de traitement pour la Chine au moyen de la modélisation de la transmission des maladies;
  • former un grand nombre d’étudiants au Chinese Center for Disease Control and Prevention en vue de l’exécution d’analyses rigoureuses dans le domaine de la santé publique;
  • étendre le programme à l’Inde et à des pays d’Afrique dans le but de renforcer les capacités d’élaboration de politiques de santé publique fondée sur la modélisation de la transmission des maladies.

Chercheurs principaux 

Yiming Shao

Chaire de recherche du CRDI en modélisation et en gestion des maladies transmissibles National Center for AIDS/STO Control & Prevention

Yiming Shao est spécialiste du sida principal au Chinese Center for Disease Control and Prevention et dirige le service de la recherche virologique et immunologique au National Center for AIDS/STD Control and Prevention. Ardent défenseur de la recherche interdisciplinaire et de la formulation de politiques publiques  fondées sur des données probantes, il est par ailleurs membre de la Chinese People’s Political Consultative Conference,  où il a plaidé en faveur de réformes du système de santé et de l’amélioration des capacités de recherche médicale. En outre, il a joué un rôle de premier plan dans l’établissement du National AIDS  Reference Laboratory et de trois réseaux nationaux (de dépistage du VIH, d’épidémiologie moléculaire et de pharmacorésistance) qui fournissent un leadership et un soutien technique en matière de dépistage du VIH/sida et de recherche menée dans ce domaine en Chine, ainsi que de concert avec des partenaires étrangers. Parmi les travaux innovants auxquels il a été associé, citons un projet de recherche de vaccin contre le VIH qui a depuis mené à des essais cliniques.

M. Shao siège à trois comités consultatifs de l’Organisation mondiale de la santé de même qu’au conseil scientifique du programme de santé mondiale de la Fondation Gates. Il a obtenu de nombreux prix, dont le National Award for Progress in Science and Technology, le National Outstanding Young Scientist et le Young Expert Award. Plus de 400 articles scientifiques qu’il a signés ont été publiés dans des revues  spécialisées chinoises et étrangères.

Jianhong Wu

Chaire de recherche du Canada en mathématiques appliquées et industrielles Université York, Canada

Jianhong Wu est professeur à la faculté des sciences et de l’ingénierie de l’Université York depuis 1990 et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en mathématiques appliquées depuis 2001. En outre, il dirige le Centre de la modélisation des maladies et le Laboratoire de mathématiques appliquées de MITACS. Son apport aux mathématiques pures et aux mathématiques appliquées lui a valu une reconnaissance à l’échelle internationale. Il a notamment été chargé de diriger une équipe nationale formée de scientifiques provenant d’universités, d’instituts de recherche en santé publique et d’organismes gouvernementaux travaillant à la modélisation et à l’analyse qualitative de questions cruciales en matière de prévision, de lutte, d’intervention et de prévention relatives aux maladies infectieuses émergentes telles que le SRAS, la grippe pandémique et le virus du Nil occidental.

M. Wu s’est vu décerner de nombreux prix et bourses de recherche, dont le New Pioneer Science & Technology Award en 2008, le prix de recherche de la Société canadienne de mathématiques appliquées et industrielles en 2003, le Cheung Kong Visiting Professorship du ministère de l’Éducation de la Chine, le Paul Erdos Visiting Professorship de l’Académie des sciences de Hongrie, ainsi qu’une bourse de la Fondation Alexander von Humboldt d’Allemagne.

Il a obtenu son doctorat de l’Université du Hunan, en Chine, en 1987, et est l’auteur de six ouvrages et de plus de 200 communications et articles scientifiques.

Projet nᵒ

104519

État du projet

Actif

Date de début

Saturday, August 1, 2009

Date butoir

Friday, August 1, 2014

Durée

60 mois

Agent(e) responsable du CRDI

David O'Brien

Financement total

CAD$ 1,000,000

Pays

Chine

Chargé(e) de projet

Yiming Shao

Institution

Chinese Center for Disease Control and Prevention

Pays d' institution

China

Site internet

http://www.ChinaCDC.net.cn

Chargé(e) de projet

Jianhong Wu

Institution

Université York, Canada