Risques et possibilités liés aux changements climatiques pour les sociétés d'utilité publique certifiées en Amérique latine

Si de nombreuses entreprises privées ont fait des progrès concernant le renforcement de leur propre résilience face aux changements climatiques, elles se sont moins investies dans la création de collectivités résilientes face au climat. Il existe toutefois un mouvement croissant dans lequel figure un type nouveau d'entreprise, l'entreprise sociale ou hybride telle que les sociétés d'utilité publique certifiées (Empresas B en Amérique latine) qui s'investissent dans la promotion de la durabilité environnementale ou dans la création de biens publics en tirant profit de la puissance du secteur privé. Également connu sous le nom de prise de risques durables, ce mouvement vise à exploiter la puissance d'innovation de l'entrepreneuriat en tant que mécanisme de transformation afin d'atteindre le double objectif du développement et de la durabilité environnementale. L'Amérique latine assiste à l'émergence d'un nombre substantiel d'entreprises de ce type, ce qui fait de ce continent la région du monde où la croissance des sociétés d'utilité publique certifiées est la plus rapide. On y compte 200 entreprises certifiées réparties dans 9 pays.

Les sociétés d'utilité publique certifiées proposent des solutions en matière d'énergie de substitution et d'eau. Elles assurent la promotion du changement culturel dans le sens de la production et de la consommation durables, notamment des produits de consommation de masse plus sains tels que les aliments, les produits nettoyants et les cosmétiques. Bien que ces entreprises prévoient individuellement de diminuer leur empreinte carbone par l'intermédiaire de leurs propres mesures, on sait peu de choses de la façon dont ces nouveaux acteurs pourraient saisir l'occasion de l'adaptation aux changements climatiques et de l'atténuation de ceux-ci pour favoriser une économie à faibles émissions de carbone. Le but principal de ce projet consiste à produire des connaissances à la frontière de l'adaptation face aux changements climatiques et de l'atténuation de ceux-ci, en se concentrant sur les avantages partagés liés au fait de tenter de relever les deux défis simultanément, et de mieux comprendre la prise de risques durables en Amérique latine.

Le projet permettra d'évaluer les répercussions directes des sociétés d'utilité publique certifiées sur l'adaptation face aux changements climatiques et l'atténuation de ceux-ci; il permettra aussi d'évaluer le potentiel que représentent ces marchés innovants pour inciter les entreprises plus importantes à agir dans le sens de la résilience face aux changements climatiques; il permettra enfin d'examiner les possibilités de partenariats fructueux en vue d'accélérer l'adoption et le passage à grande échelle d'innovations potentiellement révolutionnaires. Le projet permettra également d'élaborer des outils pratiques ciblant précisément les sociétés d'utilité publique certifiées afin de traiter des enjeux sociaux et environnementaux précis. Le projet permettra de diffuser des résultats aux milieux d'affaires, aux professionnels du développement, et aux principaux décideurs. Le partenaire local, Fundación Impulsora de un Nuevo Sector en la Economia Sistema B, possède des bureaux au Chili, en Colombie et au Pérou.

Projet nᵒ

108270

État du projet

Actif

Date de début

Wednesday, January 27, 2016

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Bhim Adhikari

Financement total

CAD$ 520,900

Chargé(e) de projet

Maria Emilia Correa

Institution

Fundación Impulsora de un Nuevo Sector en la Economía Sistema B

Pays d' institution

Chile