Résilience des villes face aux changements climatiques en Asie du Sud-Est

La préparation aux changements climatiques est une tâche énorme pour les gouvernements de la région du Mékong. Les capacités limitées à l’échelon municipal, les taux élevés d’urbanisation, les changements sociaux et économiques rapides et l’exposition à des phénomènes extrêmes du fait de la situation géographique contribuent à la vulnérabilité des populations urbaines et des différents secteurs de l’économie. Les changements climatiques, dit-on, constituent un problème épineux, parce que la nature du problème ne se définit pas aisément et que l’équité des solutions en matière de politiques est contestée. D’après les travaux déjà effectués sur la question, le meilleur moyen d’aborder ce genre de difficulté consiste à créer, tant sur le plan intellectuel que sur le plan pratique, des espaces permettant un dialogue ouvert et éclairé.

La recherche

Le présent projet a pour but d’accroître la résilience économique et sociale des villes. Les chercheurs comptent éclairer et faciliter des dialogues publics visant à renforcer la résilience des populations urbaines face aux changements climatiques. Les travaux sont axés sur huit villes de taille moyenne situées le long du cours inférieur du Mékong auxquelles on s’est peu intéressé jusqu’à maintenant. Compte tenu de la croissance démographique, de plus en plus de citadins sont vulnérables aux conséquences physiques tout comme aux coûts économiques et sociaux des changements climatiques.

Le projet Résilience des villes face aux changements climatiques en Asie du Sud-Est est un partenariat formé du Thailand Environment Institute et de l’Université de Toronto, organismes principaux, ainsi que d’universitaires et de représentants des administrations locales et de la société civile. L’équipe entend concevoir, perfectionner et utiliser des outils permettant d’évaluer la vulnérabilité et de renforcer la résilience de la gouvernance locale face aux changements climatiques au Cambodge, en Birmanie (Myanmar), en Thaïlande et au Vietnam. 

Les résultats attendus

  • Enrichissement des connaissances : étude des répercussions économiques, sociales et physiques des changements climatiques sur des villes secondaires de la région du bas Mékong de même que des liens entre l’urbanisation, les effets des changements climatiques, la sensibilisation du public et le bien-être de la société; exécution de recherches sur la création d’une gouvernance urbaine à la fois inclusive, équitable et résiliente face aux changements climatiques, en facilitant le dialogue avec les urbanistes et les habitants des villes ciblées.
  • Façonnement des politiques et éclairage des pratiques : création, dans chaque ville ciblée, d’un espace permettant un dialogue public éclairé, afin de cerner les possibilités et les priorités en matière de développement urbain; facilitation de l’apprentissage dans toutes les villes, de manière à encourager les échanges professionnels entre les ONG et les administrations locales; conception et mise à l’essai d’outils servant à évaluer la vulnérabilité des villes face aux changements climatiques et à préparer la résilience.
  • Formation d’une nouvelle génération de chercheurs et de chefs de file : conception et utilisation de matériel didactique adapté aux besoins locaux et destiné aux écoles et aux activités de sensibilisation du public; mise au point, à l’intention des organismes communautaires et des urbanistes, de méthodes qui facilitent la participation citoyenne au renforcement de la résilience des villes face aux changements climatiques; soutien apporté à des étudiants des cycles supérieurs qui souhaitent effectuer des recherches en collaboration avec des étudiants canadiens de même niveau.
  • Établissement de partenariats de recherche novateurs : mise sur pied et consolidation d’un réseau regroupant des universitaires du Canada et d’Asie du Sud-Est, des responsables gouvernementaux, des ONG et des organismes locaux, afin de concevoir, de perfectionner et d’utiliser des outils permettant d’évaluer la vulnérabilité et de renforcer, dans toute la région visée, la résilience de la gouvernance locale face aux changements climatiques.

Projet nᵒ

107776

État du projet

Actif

Date de début

Friday, August 1, 2014

Date butoir

Monday, July 1, 2019

Durée

60 mois

Agent(e) responsable du CRDI

O`Brien, Mr. David

Financement total

CAD$ 2,500,000

Pays

Cambodge, Birmanie, Thaïlande, Vietnam

Chargé(e) de projet

Pakamas Thinphanga

Institution

Thailand Environment Institute

Pays d' institution

Thailande

Site internet

http://www.tei.or.th/

Chargé(e) de projet

Amrita Daniere

Institution

University of Toronto

Pays d' institution

Canada