Renforcer la participation constructive et active des jeunes dans les processus civiques au Zimbabwe

Le Zimbabwe connaît de nombreux bouleversements socioéconomiques depuis une vingtaine d’années qui ont eu d’énormes répercussions sur sa population et en particulier sur les jeunes. Formant plus de 60 % de la population du Zimbabwe, les jeunes connaissent un taux de chômage de 80 %. Malgré l’application de politiques et de lois progressives qui aident les jeunes à contribuer aux processus démocratiques, la participation des jeunes aux processus décisionnels nationaux et régionaux demeure limitée. Actuellement, la participation active des jeunes est surtout symbolique, et les jeunes sont parfois utilisés par l’élite politique et économique comme agents de violence. La participation limitée des jeunes aux processus stratégiques, civiques et démocratiques, exacerbée par leur exclusion des postes décisionnels, nuit à leur capacité de travailler de manière constructive avec les responsables des politiques et les décideurs gouvernementaux à répondre aux besoins socioéconomiques courants, un désengagement à l’origine d’une flambée de protestation et de violence de la part des jeunes.

Les travaux de recherche, qui seront réalisés dans deux provinces du Zimbabwe (Masvingo et Mashonaland Ouest), examineront en quoi l’engagement et la participation des jeunes aux processus civiques et stratégiques pourraient contribuer à renforcer la gouvernance et à promouvoir des processus de développement inclusifs et pacifiques. Le projet permettra de cerner d’éventuels mécanismes par lesquels les acteurs gouvernementaux peuvent exploiter l’expertise et l’expérience des jeunes afin de créer des processus civiques et stratégiques plus constructifs et plus inclusifs. Les recommandations découlant du projet présenteront aux responsables des politiques régionaux et nationaux (et dans une certaine mesure aux acteurs mondiaux) les stratégies permettant de créer des lieux où les jeunes peuvent participer aux processus civiques et stratégiques. Cela servira à renforcer l’application des politiques actuelles qui visent à promouvoir l’engagement des jeunes dans les processus stratégiques, civiques et démocratiques. Le volet de renforcement des capacités aidera à rendre les jeunes capables d’interagir avec les décideurs et de résister à l’adversité et à la violence.

Constitué de recherche-action, de renforcement des capacités et de représentation, ce projet sera mis en oeuvre par le Youth Empowerment and Transformation Trust (YETT). Le YETT est une organisation de la société civile établie au Zimbabwe et dont le mandat est de renforcer et de favoriser une participation plus active des jeunes aux processus stratégiques, civiques et démocratiques à l’échelle régionale et à l’échelle nationale.

Projet nᵒ

108753

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Martha Mutisi

Financement total

CAD$ 409,300

Pays

Zimbabwe

Programme

Gouvernance et justice

Chargé(e) de projet

Rosewita Katsande

Institution

Youth Empowerment and Transformation Trust

Pays d' institution

Zimbabwe

Site internet

http://www.yett.org/