Renforcement des centres de recherche sur les cyberpolitiques dans les pays du Sud

Les technologies de réseautage sont de plus en plus au cœur des activités économiques, sociales et politiques. Bien qu’ils facilitent de nouvelles possibilités, les outils de réseautage et de communication peuvent aussi introduire des vulnérabilités — comme la surveillance, le suivi, la censure et la répression — qui exigent de nouvelles normes, compétences et applications. Avec l’amplification du rôle de la technologie dans l’autonomisation économique et politique, les politiques et la réglementation sont essentielles pour s’assurer que ses méfaits sont limités.

Les dirigeants et les décideurs manquent généralement de preuves et de conseils objectifs pour élaborer une réglementation efficace dans l’espace numérique, mais ils sont de plus en plus confrontés aux cybermenaces (criminalité, terrorisme) et à d’autres défis, tels que la façon de gouverner et de soutenir les écosystèmes d’intelligence artificielle (IA). Les décideurs des pays du Sud doivent veiller à ce que les environnements numériques instables ou peu sûrs ne sapent pas le potentiel et à ce que leurs politiques et réglementations puissent répondre adéquatement aux nouveaux défis numériques tels que l’IA. En outre, ils doivent concilier une gamme de priorités et d’obligations de protéger la vie privée et la liberté d’expression.

La complexité des questions liées à la cybercriminalité exige des politiques intégrées qui intègrent l’expertise et les approches de domaines qui se chevauchent, y compris les télécommunications et l’infrastructure, l’économie, la technologie, le droit et les autres sciences sociales — mais il y a peu d’organisations ou de spécialistes dans les pays du Sud qui se consacrent à la cyberpolitique.

Cette initiative contribue à renforcer la capacité de recherche et d’élaboration de politiques sur des questions cruciales liées aux politiques numériques afin de s’assurer que les décideurs des pays du Sud utilisent constamment des recherches objectives et de grande qualité pour éclairer l’élaboration des politiques numériques. Les centres auront de l’appui pour élaborer un rigoureux programme de recherche sur la politique prenant en compte tous les aspects de la politique cybernétique et numérique, y compris les droits de la personne, la sécurité, l’innovation et les liens entre ces questions dans les pays du Sud. Cela permettra aux responsables des politiques de réagir à l’évolution rapide de l’environnement numérique et aux collectivités de profiter des possibilités qu’offre l’innovation numérique, notamment l’amélioration de la santé, de la gouvernance, de l’éducation et des perspectives économiques.

Projet nᵒ

109109

État du projet

Actif

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Ruhiya Seward

Financement total

CAD$ 604,700

Pays

Kenya, Sud du Sahara

Programme

Économies en réseaux

Chargé(e) de projet

Isaac Rutenberg

Institution

Strathmore University

Institution Country

Kenya