Renforcement des capacités d'analyse sexospécifique dans les pays d'Afrique subsaharienne

Ce projet financera le développement d'une formation visant à renforcer les compétences et les connaissances dans le domaine de l'analyse sexospécifique en Afrique subsaharienne. La recherche qui prend en compte les sexospécificités tient compte des similitudes et des différences entre le vécu et les points de vue des hommes et des femmes et leur accorde une valeur égale. Les fonds destinés au projet proviennent de l'Initiative Think tank (ITT), un programme réunissant plusieurs bailleurs de fonds, qui a pour objectif de renforcer les institutions indépendantes de recherche sur les politiques (ou think tanks) dans les pays en développement. Il vise à améliorer leur capacité à produire des recherches rigoureuses, susceptibles à la fois d'éclairer et d'influencer les politiques.

Lacunes en analyse sexospécifique
Le CRDI reconnaît la nécessité d'améliorer la condition des femmes et de promouvoir leur rôle potentiel pour le développement. Toutefois, les think tanks financés par le CRDI et les utilisateurs des recherches ont relevé des lacunes en analyse sexospécifique. Ils remarquent que même si la plupart des gouvernements d'Afrique subsaharienne tiennent officiellement compte de la question de l'égalité des sexes dans leurs politiques et leurs programmes, l'impact de ces mesures reste limité.

Pour concevoir des politiques économiques et publiques adaptées visant à promouvoir l'équité entre les sexes, ils affirment que les chercheurs, les spécialistes, les décideurs et les universitaires doivent parfaire leurs connaissances dans le domaine de l'analyse sexospécifique.

Recherche et sexospécificité en Afrique
La recherche qui prend en compte les sexospécificités considère ces dernières comme une variable significative dans les études en sciences sociales. Dans la plupart des pays d'Afrique subsaharienne, la recherche sociale dominante ne tient généralement pas compte de la question des sexes. Des études ont montré que l'amélioration de la situation économique des femmes et de leurs capacités décisionnelles constitue un important facteur de croissance économique à grande échelle.

Formation sur les sexospécificités pour améliorer les connaissances
Cette formation vise à renforcer les compétences des chercheurs afin qu'ils intègrent l'analyse sexospécifique à leur projet, une priorité clé de la stratégie de développement des capacités de l'ITT.

Entre 50 et 60 chercheurs y participeront. L'Economic Policy Research Centre et l'Advocates Coalition for Development and Environment offriront cette formation sur quatre jours sur deux sites, l'un à Kampala, en Ouganda, et l'autre dans un autre pays ouest-africain. L'équipe de projet élaborera une trousse à outils pour les séances de formation. Celle-ci sera communiquée aux think tanks qui souhaitent renforcer leurs propres capacités internes.

Projet nᵒ

108076

État du projet

Actif

Date de début

Wednesday, May 27, 2015

Durée

12 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Paul Okwi

Financement total

CAD$ 191,100

Chargé(e) de projet

Dr. Sarah Ssewanyana

Chargé(e) de projet

Mary Kivunike

Institution

Economic Policy Research Centre

Pays d' institution

Uganda

Site internet

http://www.imul.com/EPRC/