Régler le cas des rejets miniers qui polluent l’environnement

La recherche 

Le projet réunit un grand nombre de partenaires, dont des organismes du gouvernement du Canada et du Maroc, des universités, des laboratoires de recherche et des sociétés d’exploitation minière. Il a pour objectif général de former du personnel hautement qualifié dans le domaine de l’exploitation minière et de réduire les effets néfastes des rejets miniers au moyen de la mise au point de méthodes de traitement et de remise en état d’un bon rapport coût-efficacité. Les objectifs spécifiques sont les suivants.

  • Créer, au Maroc, un centre de technologie avancée de gestion des rejets miniers et industriels.
  • Former des étudiants de deuxième et de troisième cycle et favoriser l’échange de connaissances avec les organismes gouvernementaux et l’industrie.
  • Recenser de façon détaillée les sites d’exploitation minière, abandonnés ou en activité, ainsi que leurs rejets et leurs caractéristiques géologiques et géographiques, puis évaluer les effets qu’ont ces rejets sur l’environnement, notamment sur les ressources en eau.
  • Mettre au point des mesures d’un bon rapport coût-efficacité en vue de contenir et de gérer les rejets et de remettre en état les sites d’exploitation minière.
  • Exécuter des analyses des impacts tant des mines abandonnées que de celles qui sont en activité sur la santé des populations avoisinantes.
  • Appuyer les exploitants de mines dans l’élaboration de stratégies de gestion des rejets efficaces et respectueuses des normes marocaines et internationales.
  • Diffuser à grande échelle les résultats des travaux de recherche, notamment auprès du milieu de la recherche, des fonctionnaires du gouvernement et des médias.

Les résultats attendus 

Le projet vise à

  • sensibiliser les gouvernements, l’industrie et les citoyens aux effets néfastes des rejets miniers sur l’environnement et sur la santé des collectivités locales;
  • mettre au point des méthodes efficaces pour lutter contre la pollution engendrée par les rejets miniers
  • établir des techniques de remise en état des sites d’exploitation minière;
  • transmettre des connaissances sur la gestion des rejets aux exploitants de mines et aux organismes gouvernementaux des pays en développement semi-arides;
  • former des étudiants des cycles supérieurs marocains et canadiens en ce qui a trait au développement durable dans le secteur minier;
  • diffuser les résultats des travaux par le truchement de différents médias (sites Web, dépliants, communications à l’occasion de conférences et de congrès, rapports, articles dans des revues spécialisées).

Chercheurs principaux 

Rachid Hakkou

Chaire de recherche du CRDI en gestion et stabilisation des rejets miniers et industriels
Université Cade Ayyad, Maroc

Depuis 1996, Rachid Hakkou œuvre comme enseignant-chercheur à  l’Université Cadi Ayyad, où il est responsable du module Environnement minier au Département des sciences de la Terre et du module Chimie industrielle au Département des sciences chimiques. Depuis 2006, il est aussi professeur associé à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, au Canada.

Rachid Hakkou est titulaire d’un doctorat de l’Institut national polytechnique de Lorraine, en France, en géosciences et matières premières, ainsi que d’un doctorat d’État en gestion et traitement des déchets de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, au Maroc. Il est membre du comité international de lecture de la revue Mine Water and the Environment. Ses travaux de recherche portent sur la gestion des rejets miniers, plus particulièrement sur les méthodes de remise en état des sites d’exploitation minière.

Mostafa Benzaazoua

Chaire de recherche du Canada sur la gestion intégrée des rejets miniers
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Canada

Mostafa Benzaazoua est professeur chercheur titulaire à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis 1997. Il est aussi professeur agrégé à l’Université McGill et à l’École polytechnique de Montréal.

Titulaire d’une maîtrise en sciences de la Terre de l’Université de Nancy, en France, et d’un DESS en  valorisation des ressources du sous-sol de l’École nationale supérieure de géologie de Nancy, il a obtenu un doctorat en géosciences de l’Institut national polytechnique de Lorraine, en France. En 2003, Mostafa  Benzaazoua devient titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la gestion intégrée des rejets miniers. Ses champs de compétences comprennent la géochimie et la minéralogie appliquées à  l’environnement minier et la gestion des rejets miniers. Par ailleurs, il est très actif en transfert des connaissances et en formation de personnel hautement qualifié.

Projet nᵒ

104519

État du projet

Actif

Date de début

Monday, June 1, 2009

Date butoir

Sunday, June 1, 2014

Durée

60 mois

Agent(e) responsable du CRDI

O`Brien, Mr. David

Financement total

CAD$ 1,000,000

Pays

Maroc

Chargé(e) de projet

Rachid Hakkou

Coresponsable de projet

Mostafa Benzaazoua

Institution

Université Cadi Ayyad

Pays d' institution

Morocco