Réduction du risque de pollution de l'eau dans les collectivités côtières vulnérables de Cartagena, en Colombie : réagir aux changements climatiques

La région côtière de Cartagena, une importante destination touristique en Colombie,
compte plusieurs collectivités pauvres qui dépendent de la pêche artisanale (techniques de pêche traditionnelle à petite échelle) et du tourisme local. Ce projet de recherche produira des outils d'adaptation pour aider les collectivités locales à réagir aux menaces des changements climatiques et à mieux gérer leurs ressources en eau.

Préoccupations relatives aux moyens de subsistance tributaires de l'eau
Le canal Dique détourne en partie le cours du fleuve Magdalena, un des plus grands fleuves du pays, et débouche dans un estuaire où vivent de nombreuses collectivités pauvres. Il charrie des sédiments et des contaminants recueillis en amont, tels que des produits agrochimiques, des eaux usées et des déchets urbains industriels non traités. La concentration de contaminants dans l'estuaire varie en fonction du volume d'eau présent dans le canal.

La quantité de résidus chimiques atteint son point culminant durant la saison sèche, qui peut durer de quatre à cinq mois. En cas d'inondation, les déchets organiques des villes et des usines de traitement aboutissent dans l'estuaire, ce qui porte atteinte à la santé des collectivités locales, des poissons et des coraux dont dépendent les poissons. Les polluants dans l'estuaire nuisent aussi à l'industrie touristique locale, une importante source de revenus pour ces collectivités.

Un aperçu des problèmes climatiques à venir
Les modèles climatiques prédisent une augmentation de la fréquence et de la gravité des sécheresses et des pluies diluviennes dans la région. Ainsi, les moyens de subsistance des collectivités locales seront compromis encore davantage.

Grâce à la modélisation hydrologique et sédimentologique, l'équipe du projet produira des cartes des zones cruciales indiquant le niveau de concentration des contaminants à diverses périodes de l'année. Les chercheurs estimeront aussi dans quelle mesure la sécheresse et des précipitations extrêmes affecteront le niveau et la répartition des sédiments et des contaminants dans l'estuaire.

Incidences pour améliorer la qualité de l'eau
L'équipe recommandera des moyens à prendre pour réduire au minimum l'exposition aux contaminants et dissuader la population de consommer des poissons lorsque les niveaux de polluants sont élevés.

Les chercheurs réaliseront aussi une analyse économique des répercussions des phénomènes climatiques extrêmes sur la pêche et le tourisme. Les résultats éclaireront la conception d'une stratégie communautaire pour s'adapter à ces phénomènes et réduire au minimum les répercussions éventuelles.

Ils aideront aussi les organismes communautaires à trouver des mécanismes pour améliorer l'accès à l'eau potable et à produire une stratégie régionale de gestion intégrée de l'eau.

Projet nᵒ

107756

État du projet

Actif

Date de début

Tuesday, July 1, 2014

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Ubal Giordano, Walter

Financement total

CAD$ 669,300

Pays

Colombie

Chargé(e) de projet

Juan Dario Restrepo Angel

Institution

Universidad EAFIT

Site internet

http://www.eafit.edu.co