Réduction de la violence urbaine et sécurité des citoyens en Afrique du Sud, au Brésil, en Colombie et au Mexique

Les États défaillants et fragiles attirent l'attention du monde entier, mais ne représentent que quelques-uns des pays qui ont du mal à instaurer l'ordre et à asseoir leur autorité. Les citoyens de ces pays veulent être protégés et représentés. Les États forts et démocratiques connaissent eux aussi des obstacles de taille lorsqu'ils cherchent à exercer leur autorité dans des régions géographiquement isolées ou dans des bidonvilles. Ces collectivités ou enclaves peuvent créer des structures de violence dont il est difficile de venir à bout.

Ce projet financera des dialogues pour trouver des façons de surmonter ces obstacles, le but ultime étant d'accroître la sécurité des citoyens, notamment en milieu urbain. Les travaux seront effectués en Afrique du Sud, au Brésil, en Colombie et au Mexique, pays en paix connaissant les plus forts taux de violence.

Le projet enrichira l'assise de données probantes sur ce sujet et examinera les stratégies qui sont actuellement utilisées. Les connaissances produites aideront les responsables des politiques et les gouvernements à s'attaquer au coût élevé de la violence armée dans les pays en paix, que le Secrétariat de la Déclaration de Genève estime à entre 95 et 163 milliards de dollars américains à l'échelle mondiale. Lorsqu'il y a une forte criminalité, l'État attribue davantage de ressources au maintien de l'ordre public, souvent sans réussir à assurer la sécurité des citoyens. On constate une augmentation du nombre de décès indirectement attribuables à des conflits et de décès attribuables à la violence en situation de paix, alors que le nombre de décès directement attribuables à des conflits est à la baisse.

Le projet réunira des responsables des politiques, des universitaires et des praticiens de ces pays en un réseau international axé sur le savoir qui s'appliquera à établir des stratégies pour réduire la violence armée dans les pays en paix. Les membres du réseau mettront en commun des démarches, fondées sur des données probantes, susceptibles de favoriser la stabilité sociale et la sécurité dans des villes touchées par la violence chronique. Les échanges s'effectueront entre les pays en développement les plus touchés par ce problème, étant donné qu'ils sont les mieux placés pour concevoir des solutions sur mesure, novatrices et efficaces.

Projet nᵒ

107043

État du projet

Actif

Date de début

Monday, May 13, 2013

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Gottsbacher, Markus

Financement total

CAD$ 707,000

Pays

Amérique latine, Afrique du Sud

Chargé(e) de projet

Dr. Robert Muggah

Institution

Instituto Igarapé

Site internet

http://www.igarape.org.br