Technologies de gestion d'après-récolte pour réduire la contamination par l'aflatoxine du maïs et le degré d'exposition pour les humains au Zimbabwe

Ce projet examine des solutions d'après-récolte novatrices pour éviter la contamination du grain par l'aflatoxine. L'objectif est de limiter l'exposition aux toxines des enfants, des femmes enceintes et des mères allaitantes, puisqu'ils y sont plus vulnérables.

Les aflatoxines sont des mycotoxines qui se développent naturellement chez certaines espèces de champignons. On les retrouve dans le maïs, l'aliment de base principal au Zimbabwe. Elles causent des maladies chez les animaux et les humains et peuvent entraîner la mort.

La recherche sera menée dans les districts Makoni et Shamva du Zimbabwe dans le cadre d'un partenariat entre l'Université du Zimbabwe et l'organisme humanitaire Action contre la faim. Les chercheurs étudieront des technologies comme l'entreposage hermétique (silos métalliques et supersacs). Certains ménages participeront à des groupes d'intervention et auront recours aux méthodes d'entreposage hermétique. Le groupe de ménages témoin continuera quant à lui d'utiliser les techniques d'entreposage traditionnelles.

L'équipe de projet s'associera avec des entreprises du secteur privé pour accroître l'accès aux technologies d'entreposage améliorées. Le ministère de la Santé diffusera de l'information sur ces technologies et leurs avantages en ce qui concerne la réduction de la contamination par l'aflatoxine et l'amélioration de la santé humaine.

La recherche vise à :
- évaluer les connaissances, les attitudes et les pratiques relatives aux bonnes méthodes de gestion d'après-récolte pour réduire la contamination du maïs par l'aflatoxine;
- déterminer comment les différentes méthodes d'entreposage d'après-récolte (silos métalliques, sacs hermétiques, méthodes d'entreposage traditionnelles) peuvent réduire la présence d'aflatoxines dans le grain stocké;
- évaluer comment les différentes méthodes d'entreposage peuvent réduire l'exposition des ménages aux aflatoxines;
- déterminer la quantité d'aflatoxines dans les légumineuses (arachides, pois bambara, haricots et doliques) produites dans les districts Shamva et Makoni;
- recenser et évaluer les différents modèles de livraison des technologies de gestion d'après-récolte aux petits producteurs de grains.

Cette recherche devrait réduire l'exposition humaine aux aflatoxines en faisant la promotion de technologies d'entreposage hermétique du maïs. Elle fournira également des données probantes pour appuyer la mise en oeuvre de politiques nationales de sécurité alimentaire.

Projet nᵒ

107838

État du projet

Actif

Date de début

Friday, July 4, 2014

Durée

30 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Jemimah Njuki

Financement total

CAD$ 2,055,600

Pays

Zimbabwe

Chargé(e) de projet

Dr. Loveness K. Nyanga

Institution

University of Zimbabwe

Pays d' institution

Zimbabwe

Site internet

http://www.uz.ac.zw

Chargé(e) de projet

Charlene Pellsah Ambali

Institution

Action Contre La Faim

Pays d' institution

Zimbabwe

Site internet

http://www.actioncontrelafaim.org