Récupération des eaux grises et des eaux pluviales pour l'agriculture urbaine et périurbaine à La Soukra, dans le gouvernorat d'Ariana (Tunisie)

Jusqu'à la fin des années 1960, la plaine de la Soukra était une zone de verdure adjacente à Tunis. Au début des années 1970, les agriculteurs utilisaient des eaux usées traitées pour irriguer leurs champs, mais cette pratique est considérée comme un facteur de réduction de la diversité des cultures. À l'heure actuelle, quelque 60 % des terres cultivables sont en jachère en raison de la stricte réglementation sur l'utilisation des eaux usées pour l'irrigation, de la vulnérabilité des terres face aux inondations et de la salinité des eaux souterraines. Environ 40 % du territoire est occupé par des établissements spontanés. La subvention servira à examiner s'il est possible de recueillir les eaux de pluie et de traiter les eaux grises afin de les utiliser dans l'agriculture urbaine et périurbaine de manière à améliorer la situation socioéconomique des pauvres dans les quartiers marginalisés. Les chercheurs détermineront également des moyens de réduire les risques d'inondation et de remettre en état les terres cultivables inondées.

Projet nᵒ

104396

État du projet

Terminé

Date de début

Thursday, November 15, 2007

Date butoir

Thursday, September 27, 2012

Durée

48 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Redwood, Mark

Financement total

CAD$ 1,204,521

Pays

Afrique, Nord du Sahara, Tunisie

Chargé(e) de projet

Bouraoui Moez

Institution

Fédération tunisienne des clubs UNESCO-ALECSO

Pays d' institution

Tunisie