Recours à des campagnes d’information pour offrir des solutions éprouvées à un nombre accru de producteurs de légumineuses en Tanzanie

De petits exploitants agricoles d’Afrique ont démontré, dans le cadre d’essais sur le terrain, que la variété améliorée des légumineuses, les bactéries fixatrices d’azote, les semences de haute qualité et les engrais pouvaient accroître les rendements, réduire les coûts de production et améliorer la nutrition. Des initiatives en cours visent à utiliser la puissance et la portée de la radio et d’autres médias pour faire découvrir ces technologies à quelque 500 000 familles d’agriculteurs des hautes terres du nord et du sud de la Tanzanie.

Solutions mises à l’essai et adoptées par des agriculteurs

Les nouvelles technologies et pratiques pour cultiver le haricot commun, l’arachide, le soya et d’autres légumineuses font partie des outils les plus économiques et les plus abordables quand il est question de rehausser la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que la fertilité du sol dans de nombreux pays africains. En 2015, la Tanzanie a approuvé l’utilisation d’un inoculant de rhizobium qui transforme l’azote de l’air en une forme dont les légumineuses peuvent se servir; la fertilité du sol, ainsi que la croissance des plantes et les récoltes, s’en trouve respectivement améliorée et optimisée. Malheureusement, peu d’agriculteurs connaissent ces technologies ou y ont un accès fiable ou abordable.

Un rôle plus important pour les médias et les négociants agricoles locaux

Une équipe primée, composée d’établissements de recherche, d’organisations non gouvernementales et de partenaires commerciaux du Canada, du Royaume-Uni, de l’Afrique du Sud et de la Tanzanie, a comme objectif de relever ces défis. Ensemble, les membres de cette équipe lancent et évaluent des campagnes axées sur les agriculteurs et conçues pour favoriser la connaissance, l’adoption et l’utilisation durable de technologies éprouvées.

Cette équipe mesurera l’efficacité de divers outils de communication, notamment des émissions de radio, des bandes dessinées (destinées aux jeunes), des messages texte, des médias sociaux, du matériel d’information au point de vente et des fêtes champêtres. Par exemple, des émissions de radio mettront en vedette des agriculteurs et des agricultrices, qui discuteront des avantages et des inconvénients propres à une pratique précise et de la façon dont celle-ci peut améliorer la nutrition de leur famille et les revenus de leur ménage.

Au moins 30 négociants agricoles régionaux suivront une formation sur les nouvelles technologies. Ils formeront ensuite à leur tour un grand nombre de négociants agricoles communautaires, hommes et femmes, qui distribueront des semences, des inoculants et des engrais aux agriculteurs.

Les résultats attendus

  • Une meilleure connaissance, pour 250 000 petits exploitants agricoles, des avantages des technologies éprouvées en matière de légumineuses, et l’adoption des nouvelles pratiques par 100 000 agriculteurs  (dont la moitié sont des jeunes et des femmes)
  • Un accès amélioré, à l’échelle locale, aux nouvelles technologies et pratiques
  • Une augmentation de 20 % des récoltes de légumineuses
  • La capacité accrue de stations de radio, de concepteurs et de rédacteurs de la Tanzanie à mener des campagnes semblables à l’avenir
  • Des politiques mieux éclairées visant à faciliter l’accès aux technologies relatives aux légumineuses et à leur utilisation

Projet nᵒ

108127

État du projet

Actif

Date de début

Monday, April 11, 2016

Durée

28 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Rondon Marco

Financement total

CAD$ 1,500,000

Chargé(e) de projet

James Watiti

Institution

CAB International

Site internet

http://www.cabi.org

Chargé(e) de projet

Karen Hampson

Institution

Farm Radio International

Site internet

http://www.farmradio.org

Chargé(e) de projet

Mbette Mshindo Msolla

Institution

The African Fertilizer and Agribusiness Partnership, Inc.

Site internet

http://www.afap-partnership.org