Recherche sur les ressources éducatives libres au service du développement

L'enseignement supérieur aide grandement les pays en développement à atteindre leurs objectifs de développement. Néanmoins, les établissements d'enseignement supérieur de nombreux pays en développement font face à des problèmes. Parmi ces problèmes figure la demande croissante d'enseignement postsecondaire dans un contexte où la plupart des universités manquent de fonds, de ressources humaines et de programmes d'études à jour. À titre d'exemple, en Chine, le nombre d'étudiants de premier cycle et des cycles supérieurs a augmenté d'environ 30 % par an depuis 1999, mais l'offre de possibilités d'études postsecondaires de qualité n'a pas augmenté au même rythme.

Les ressources éducatives libres (REL) constituent une réponse potentiellement efficace à ces problèmes. La Fondation Hewlett définit les REL comme " des ressources d'enseignement, d'apprentissage et de recherche qui se trouvent dans le domaine public ou qui ont été libérées aux termes d'une licence de propriété intellectuelle permettant leur utilisation, leur adaptation et leur distribution à titre gratuit ". Les REL ont une portée mondiale croissante, notamment grâce à un meilleur accès à Internet et à l'introduction de nouvelles licences de propriété intellectuelle souples. Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) a créé l'une des premières REL au monde, l'OpenCourseWare, en publiant gratuitement en ligne matériel didactique, plans et notes de cours et enregistrements vidéo des cours. Le site attire plus d'un million de visites chaque mois, dont 27 % d'internautes d'Asie de l'Est et du Sud.

Les universités, les ministères de l'Éducation et les bailleurs de fonds s'intéressent de près aux REL, mais il reste à savoir dans quelle mesure ces dernières permettent de répondre à la demande d'enseignement supérieur de qualité dans les pays en développement. Des recherches s'imposent pour aller au fond des choses et établir si les REL comblent le déficit en matière d'enseignement et, dans l'affirmative, comment.

Le projet Research on OER for Development (ROER4D) est un réseau de recherche mondial s'intéressant aux REL dans le contexte du développement. Le réseau, qui comporte 12 sous-projets en Amérique du Sud, en Afrique subsaharienne et en Asie, est coordonné par l'Université du Cap, en Afrique du Sud. Il a pour objectif de permettre de mieux comprendre utilisation et les effets des REL dans les pays en développement. Plus précisément, le projet

- constituera une assise de connaissances empiriques sur l'utilisation des REL pour l'enseignement postsecondaire et leur impact;

- renforcera la capacité des chercheurs à analyser les REL;

- mettra en place un réseau d'universitaires s'intéressant à l'apport des REL;

- communiquera les résultats des travaux afin d'éclairer les politiques et les pratiques en matière d'enseignement.

Projet nᵒ

107311

État du projet

Actif

Date de début

Tuesday, August 27, 2013

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Smith, Matthew

Financement total

CAD$ 2,872,400

Pays

Asie, Amérique latine, Sud du Sahara

Chargé(e) de projet

Cheryl Hodgkinson-Williams

Institution

University of Cape Town

Site internet

http://www.uct.ac.za

Chargé(e) de projet

Maria Ng

Coresponsable de projet

Gajaraj Dhanarajan

Institution

Wawasan Open University

Site internet

http://www.wou.edu.my