Recherche sur les interventions dans les cas de violence faite aux femmes

La violence faite aux femmes est un enjeu complexe en Inde. Les auteurs de recherches sur ce sujet se heurtent à de nombreuses difficultés d'ordre éthique et méthodologique, car la sécurité et la confidentialité des renseignements des participantes sont menacées. Les survivantes sont également stigmatisées socialement et vivent dans la peur. Par conséquent, on dispose de peu de recherches sociales fiables sur ce type de violence en Inde. Les analyses féministes actuelles reposent souvent sur un petit nombre d'études de cas. Le National Crime Records Bureau de l'Inde publie chaque année des données sur la violence faite aux femmes, mais il tire ces données des dossiers de la police et s'en tient à la publication des chiffres. Il existe donc des lacunes dans les connaissances en ce qui concerne la place de la violence dans la vie des femmes et les interventions des établissements dans les situations de crise.

Ce projet de recherche vise la réalisation d'une analyse, fondée sur des données probantes, de la violence familiale et des agressions sexuelles en Inde en vue d'aider à l'établissement, au sein des systèmes de santé, d'un protocole d'intervention applicable aux cas d'agressions sexuelles qui est global et qui prend en compte les sexospécificités. Dans ce pays, les politiques de santé et les programmes de santé publique ne tiennent pas compte de la violence familiale. Cette analyse viendra appuyer les activités de défense des droits, l'élaboration des politiques et les interventions publiques. Le Centre for Enquiry Into Health and Allied Themes (CEHAT), centre de recherche du Fonds Anusandhan, dirigera le projet, analysera les données et rédigera des articles destinés à des revues scientifiques à comité de lecture.

En 2000, le CEHAT a collaboré avec la municipalité du Grand Mumbai afin de mettre en place un protocole d'intervention applicable aux cas de violence familiale dans un hôpital public. Cette initiative, appelée Dilaasa, représentait la première tentative de sensibilisation du secteur de la santé de l'Inde à la violence faite aux femmes et de responsabilisation à cet égard. Une formation a été offerte aux travailleurs de la santé afin de leur permettre de détecter les femmes victimes d'actes de violence et de leur venir en aide. Un centre de crise a été créé et il fournit un soutien psychologique aux femmes victimes de violence familiale.

Pour assurer la pérennité de ces programmes, des médecins et des infirmières ont été choisis afin de former leurs collègues sur la façon d'intervenir auprès des femmes qui cherchent de l'aide. La formation a été offerte dans cinq hôpitaux et a mené à la création d'un groupe spécialisé qui compte une soixantaine de professionnels de la santé. Ce sont eux qui ont soulevé la nécessité d'instaurer un protocole global d'intervention auprès des survivantes de violence sexuelle. Ils ont constaté que les protocoles d'examen n'étaient pas standardisés dans l'ensemble des hôpitaux et que les médecins n'avaient reçu aucune formation dans ce domaine.

Le CEHAT a réagi en établissant un modèle afin d'offrir des services globaux aux survivantes d'agressions sexuelles dans trois des hôpitaux accueillant un grand nombre de ces femmes. Cette démarche a généré de riches données empiriques découlant de 2 400 études de cas de femmes ayant subi des actes de violence familiale et de 100 survivantes d'agressions sexuelles. Les données sur les cas de brûlures tirées des dossiers des hôpitaux et de ceux du centre de crise serviront aussi aux fins de l'analyse.

Le CEHAT analysera ces données rédigera des articles destinés à des revues scientifiques à comité de lecture. Ces articles feront en sorte que l'analyse soit traduite en des données scientifiques probantes pouvant servir à appuyer la planification des politiques et des interventions du secteur de la santé dans les cas de violence faite aux femmes qui prennent en compte les sexospécificités.

Projet nᵒ

107405

État du projet

Terminé

Date de début

Tuesday, April 23, 2013

Date butoir

Friday, September 5, 2014

Durée

12 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Singh, Navsharan

Financement total

CAD$ 38,500

Pays

Inde

Chargé(e) de projet

Padma Bhate Deosthali

Institution

Trustees of Anusandhan Trust

Site internet

http://www.cehat.org