Programme du Centre international pour la justice transitionnelle concernant Israël et les territoires occupés

Lors de la deuxième intifada, on a assisté à un déferlement de violence sans précédent entre Palestiniens et Israéliens. Cette violence se caractérisait principalement par des violations généralisées des droits de la personne, notamment la mort de civils, la torture, l'assassinat, la détention arbitraire, les punitions collectives et le refus de l'application régulière de la loi. Au moment où elles envisagent de revenir à la table de négociations, les deux parties cherchent des moyens d'assumer le double héritage légué par les violations des droits de la personne : chacune doit accepter ses propres souffrances et reconnaître que l'autre a été injustement traitée. Jusqu'à maintenant, la notion de justice transitoire ne fait partie ni des préoccupations politiques, ni du discours de la société civile. Toutefois, les expériences menées en Afrique du Sud, au Pérou et dans d'autres pays déchirés par les conflits ont révélé que la justice transitoire peut constituer un élément essentiel au processus de paix. Cette subvention permettra aux experts du Centre international pour la justice transitionnelle (ICTJ) d'utiliser leurs compétences spécialisées pour sensibiliser les chefs de file de la société civile au potentiel qu'offrent les mécanismes de la justice transitoire, au moment où on souhaite parvenir à un règlement pacifique du conflit israélo-palestinien.

Projet nᵒ

103378

État du projet

Terminé

Date de début

Monday, January 30, 2006

Date butoir

Monday, June 30, 2008

Durée

18 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Naughton, Emma

Financement total

CAD$ 248,500

Pays

Asie, Moyen-Orient

Chargé(e) de projet

Hanny Megally

Institution

International Center for Transitional Justice

Pays d' institution

États-Unis d'Amérique

Site internet

http://www.ictj.org