Programme de formation en recherche sur les maladies non transmissibles à l'intention des étudiants des cycles supérieurs en Amérique latine

Depuis 2002, l'Organisation panaméricaine de la santé reconnaît que les maladies non transmissibles (MNT) sont la principale cause des décès prématurés et des cas d'invalidité en Amérique latine. L'urbanisation rapide, se conjuguant avec l'adoption des modes de vie des pays du Nord, a entraîné la consommation accrue de tabac, de sucres raffinés, de gras saturés et de sel. Elle a eu aussi pour effet une baisse de l'activité physique.

Le Guatemala, le Salvador, le Honduras, le Nicaragua, le Costa Rica et le Panama traversent actuellement une période de transition épidémiologique : les principales causes de mortalité sont en voie de passer de la sous-alimentation et des maladies infectieuses aux MNT. Afin de réduire la charge de morbidité attribuable aux MNT, les gouvernements doivent améliorer les données locales et les mécanismes de suivi. Ils doivent aussi enrichir les connaissances relatives à des interventions réalisables et peu coûteuses.

Les pays d'Amérique centrale sont encore peu familiarisés avec les compétences, les outils, les méthodes et l'infrastructure nécessaires pour décrire l'impact des MNT sur les populations. Ils ne possèdent pas non plus le savoir indispensable pour étudier efficacement les déterminants de ces maladies, pour traduire les constatations dans des politiques et des interventions, ni pour évaluer les incidences des politiques ou des programmes de prévention.

Ce projet a pour but de renforcer, en Amérique centrale, la capacité d'exécuter des travaux de recherche et de produire des données probantes, pertinentes sur le plan des politiques, en vue de prévenir les MNT et de lutter contre ces maladies. Ses objectifs spécifiques sont les suivants :
- effectuer des recherches sur les déterminants des MNT et sur les stratégies appropriées pour prévenir et contrer ces maladies;
- renforcer les capacités de recherche individuelles en fournissant une aide financière, de la formation et du mentorat à des étudiants des deuxième et troisième cycles;
- renforcer les capacités de recherche organisationnelles en instaurant une culture de mentorat, conformément à laquelle les professeurs d'un établissement ont la charge de superviser les travaux de recherche des étudiants et de donner à ces derniers des conseils au sujet de leur carrière;
- renforcer la capacité locale et régionale d'offrir de la formation et de réaliser des travaux de recherche;
- mettre en place un programme conjoint de mentorat, transnational et multidisciplinaire, par l'intermédiaire d'un réseau de recherche régional sur les MNT.

Le projet d'une durée de quatre ans renforcera les capacités de recherche sur les facteurs de risque des MNT, propres à chaque pays, sur lesquels on peut agir par des politiques et des interventions. L'encadrement étroit assuré par les mentors jouera un rôle clé. Le projet favorisera l'exécution de recherches de grande qualité en vue d'une thèse et renforcera les capacités de recherche institutionnelles. Il sera dirigé par le Centro para la Prevención de las Enfermedades Crónicas de l'Instituto de Nutrición de Centro América y Panamá (INCAP) et par l'Unidad de Cirugia Cardiovascular de Guatemala (UNICAR).

Projet nᵒ

107213

État du projet

Actif

Durée

48 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Andres Sanchez

Financement total

CAD$ 893,000

Chargé(e) de projet

Manuel Ramirez Zea

Institution

Instituto de Nutrición de Centro América y Panamá/Institute of Nutrition of Central America and Panama/Institut de nutrition de l'Amérique centrale et de Panama

Pays d' institution

Guatemala

Site internet

http://www.incap.org.gt