Produire des données probantes sur l’agriculture sexospécifique adaptée aux changements climatiques pour éclairer les politiques

Le secteur agricole joue un rôle clé dans le tissu social et l’économie de l’Amérique centrale. En 2017, le Nicaragua et le Guatemala faisaient partie des pays les plus touchés par les événements météorologiques extrêmes. Par ailleurs, la variabilité croissante du climat et les changements climatiques comptent parmi les principales menaces ayant une incidence sur les moyens de subsistance agricoles des familles, et l’on s’attend à une diminution drastique des conditions climatiques favorables aux principales cultures vivrières et commerciales.

Les options de l’agriculture intelligente face au climat (AIC) visent à aider à accroître la résilience des agriculteurs aux changements climatiques, à améliorer leur sécurité alimentaire et leur productivité agricole, et à saisir les avantages connexes potentiels en matière d’atténuation. L’efficacité de la conception et de la mise en œuvre dépend d’une bonne compréhension des types de ménages (par âge/cycle de vie, sexe, composition des ménages, appartenance ethnique et statut migratoire, entre autres facteurs), ainsi que de leurs possibilités et de leurs contraintes précises qui sont liées à l’utilisation des pratiques d’AIC. Plus particulièrement, il est important de comprendre la façon dont la dynamique sexospécifique influe sur les besoins, les capacités et les priorités des ménages. De plus, il est essentiel de comprendre l’éventail complexe de facteurs influant sur la façon dont les différents types de ménages luttent contre les effets des changements climatiques.

Ce projet est mis en œuvre en partenariat avec le Centre international d’agriculture tropicale, qui est situé à Cali, en Colombie. Il contribuera à combler les lacunes au chapitre des connaissances concernant les conséquences des événements climatiques sur les hommes et les femmes, y compris l’accès aux ressources et le contrôle de celles-ci; l’emploi du temps et la main-d’œuvre; ainsi que la participation au processus décisionnel. Parmi les domaines qui sont étudiés, on retrouve les moyens de subsistance, la résilience, et les capacités adaptatives des différents types de ménages (y compris les ménages dirigés par des hommes, des femmes ou des jeunes, ainsi que les ménages migrants ou non migrants). Enfin, le projet examinera la possibilité pour l’AIC d’atténuer les effets négatifs des changements climatiques, de promouvoir l’égalité, et de renforcer l’autonomie des membres vulnérables de la communauté.

Projet nᵒ

108809

État du projet

Actif

Durée

24 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Sandra Gagnon

Financement total

CAD$ 457,300

Pays

Guatemala, Nicaragua

Programme

Changements climatiques

Chargé(e) de projet

Andy Jarvis

Institution

International Center for Tropical Agriculture/Centro Internacional de Agricultura Tropical

Pays d' institution

Colombia

Site internet

http://www.ciat.cgiar.org