Prévenir les mariages précoces dans les établissements urbains pauvres du Bangladesh

Le mariage des filles à un âge précoce est plus répandu en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne, le Bangladesh affichant le taux le plus élevé de mariages de filles âgées de moins de 15 ans. Soixante-quatre pour cent des filles du Bangladesh sont mariées avant d¿atteindre l¿âge de 18 ans, et l¿âge médian pour un premier mariage est de 16,4 ans. Des études montrent que le manque d¿instruction et la pauvreté sont les principaux facteurs favorisant le mariage précoce dans les zones urbaines du Bangladesh. Les adolescentes peu instruites sont davantage à risque de se marier cinq ans plus tôt que celles qui ont fait des études secondaires ou supérieures. Quatre-vingt-un pour cent des filles issues de ménages affichant les plus bas revenus se marient avant d¿atteindre l¿âge de 18 ans, comparativement à cinquante-six pour cent dans les ménages affichant les revenus les plus élevés.

Dans les bidonvilles urbains, où réside une forte population d¿adolescentes pauvres et peu instruites, le problème du mariage précoce est plus important, comparativement aux données concernant le même groupe d¿âge dans les zones urbaines mieux nanties. La violence omniprésente, l¿extrême pauvreté et l¿absence de services de base dans les bidonvilles urbains contribuent au mariage précoce des enfants. L¿enlèvement, l¿accaparement de terres, l¿extorsion, le harcèlement sexuel et les agressions sexuelles, souvent commis par des résidents, sont tous très répandus. En même temps, l¿absence de forces institutionnelles officielles force les résidents des bidonvilles à dépendre des mêmes communautés et de leurs dirigeants pour avoir accès aux services de base et pour agir comme médiateurs lors de conflits interpersonnels. Ces conditions montrent l¿existence d¿un lien entre le développement, la gouvernance et les lacunes au chapitre de la démocratie, et le phénomène du mariage des enfants.

Le gouvernement du Bangladesh a désigné la prévention du mariage des enfants comme une priorité clé dans son programme de santé publique et de développement. Lors du Sommet des filles de 2014 tenu au Royaume-Uni, le premier ministre du Bangladesh s¿est engagé à mettre fin au mariage des enfants de moins de 15 ans d¿ici 2021, et de moins de 18 ans, d¿ici 2041. Ce projet du CRDI appuie la tenue de recherches qui contribuent à façonner les interventions en matière de politique publique dans les zones urbaines du Bangladesh pour s¿attaquer à cette priorité. En plus d¿orienter les décideurs en se fondant sur des données probantes, le projet cherchera des moyens d¿appliquer à grande échelle les interventions proposées en organisant des plateformes communes d¿intervention pour un éventail d¿organisations gouvernementales et non gouvernementales.¿

Projet nᵒ

108110

État du projet

Actif

Date de début

Thursday, October 29, 2015

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Singh, Navsharan

Financement total

CAD$ 500,000

Pays

Bangladesh

Chargé(e) de projet

Dr. Sabina Faiz Rashid

Institution

BRAC University

Site internet

http://www.bracuniversity.ac.bd

Institution

Centre de recherches pour le développement international

Site internet

http://www.idrc.ca