Pourquoi ne se battent-ils pas : une étude sur la réaction des jeunes face à l’exclusion et à la violence en Ouganda

Depuis longtemps, l’Ouganda fait face à des pressions sociales qui ont parfois donné lieu à des épisodes de violence, tels que des insurrections, des conflits armés et des activités criminelles, pour n’en nommer que quelques-uns. Même si certains jeunes ougandais s’adonnent à des activités violentes, une grande partie de la jeunesse du pays rejette ce mode d’action, bien qu’elle subisse les mêmes pressions sociales. La plupart des jeunes ont recours à des stratégies non violentes pour répondre à l’exclusion et autres difficultés. Ils parviennent également à briser les cycles de violence dans leurs communautés.

Dans ce contexte, la Genocide and Atrocity Prevention (GAPS Uganda), une organisation de la société civile, étudiera les facteurs qui dissuadent les jeunes de commettre des actes violents et encouragent les comportements non violents, et cherchera des solutions pour combattre la violence, l’exclusion et l’injustice. Pour étendre l’action de l’organisation auprès des jeunes de l’Ouganda et de la région des Grands Lacs, ce projet documentera les alliances stratégiques, les réseaux et les partenariats sur lesquels les jeunes peuvent s’appuyer pour contrer la violence. Il permettra également de recenser les pratiques exemplaires qui peuvent être reproduites pour amplifier la participation des jeunes dans les initiatives de prévention des conflits et leur donner le goût de l’engagement citoyen.

L’équipe du projet travaillera en étroite collaboration avec les décideurs politiques de l’Ouganda et les membres de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs aux échelles locale et nationale, pour contribuer à la mise en place d’interventions et de politiques fondées sur des données factuelles et axées sur la promotion de la non-violence. Le projet jouera également un rôle essentiel dans l’intensification des actions de prévention de la violence en Ouganda et dans la région des Grands Lacs, en soutenant l’élaboration de stratégies et de politiques visant à aider les jeunes à mettre fin à la violence.

Projet nᵒ

108613

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Martha Mutisi

Financement total

CAD$ 370,100

Pays

Ouganda

Programme

Gouvernance et justice

Chargé(e) de projet

Ashad Sentongo

Institution

GAPS Company Ltd

Pays d' institution

Uganda

Site internet

http://www.gapsuganda.org/