Politiques alimentaires pour favoriser la consommation d'aliments sains au Pakistan

Une alimentation malsaine compte parmi les principaux facteurs de risques contribuant à l'augmentation rapide des maladies non transmissibles (MNT), dans les pays à faible revenu et les pays à revenu intermédiaire comme le Pakistan. Les fruits et les légumes, comme les autres aliments riches en fibres, sont des éléments importants d'une saine alimentation.

D'après les publications sur le sujet, une consommation insuffisante de fruits et de légumes est à l'origine d'environ 31 % des maladies du coeur et 11 % des accidents vasculaires cérébraux, à l'échelle de la planète. Beaucoup de gens quittent la campagne pour se trouver un emploi et un logement en ville; ceux qui produisaient auparavant leur propre nourriture comptent aujourd'hui presque exclusivement sur des aliments achetés. Ils n'ont plus le même accès aux aliments, tant sains que malsains.

Les mauvaises habitudes alimentaires sont plus répandues dans les milieux défavorisés, de même que chez les femmes et les enfants marginalisés. Au Pakistan, le prix élevé des aliments a divers effets néfastes sur la santé et la nutrition :
- un apport alimentaire inadéquat cause la malnutrition, ce qui augmente le risque de maladies, voire de décès;
- une charge de travail accrue (pour hausser les revenus) peut avoir une incidence défavorable sur les habitudes alimentaires, et causer à la fois une nutrition médiocre et une mauvaise santé;
- des dépenses plus faibles en matière de services de santé se traduisent par des maladies moins bien traitées et des taux de mortalité plus élevés.

Des recherches menées antérieurement au Pakistan ont fait ressortir le manque d'accès à des aliments sains chez les groupes à faible revenu et les groupes à revenu moyen. Cela est attribuable, notamment, au prix élevé des aliments sains, à la méconnaissance de la relation qui existe entre la consommation d'aliments malsains et les MNT, ainsi qu'à l'absence de politiques gouvernementales qui aideraient les groupes à faible revenu et les groupes à revenu moyen à se procurer des aliments sains.

La présente étude vise à déterminer l'étendue du problème, et on se propose de consulter les parties prenantes de divers secteurs. Les travaux donneront lieu à l'élaboration d'ajouts et de modifications au plan national de lutte contre les MNT. Les chercheurs ont aussi l'intention de produire des énoncés de politique abordant la nécessité de réduire la consommation d'aliments malsains au Pakistan.

Projet nᵒ

106891

État du projet

Terminé

Date de début

Wednesday, June 20, 2012

Date butoir

Wednesday, March 20, 2013

Durée

9 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Geneau, Robert

Financement total

CAD$ 27,000

Pays

Pakistan

Chargé(e) de projet

Shayan Mustafa

Institution

Center for Policy, Research and Sustainable Development (CPRSD) Trust

Site internet

http://www.cprsd.org