Plaque tournante de la recherche et de la formation en santé environnementale et professionnelle en Afrique de l'Ouest

Ce projet aidera à créer une plaque tournante de la recherche et de la formation en santé environnementale et professionnelle (GEO Health) en Afrique de l'Ouest. Il cherchera à renforcer les capacités régionales et le leadership en matière de recherche, de formation et d'innovation de calibre mondial pour donner suite aux priorités nationales et régionales en matière de santé. La plaque tournante alimentera aussi l'élaboration des politiques. Risques au sein de l'économie non structurée En Afrique subsaharienne, l'économie non structurée est responsable de plus de la moitié du produit intérieur brut de la région et fait vivre plus de 80 % de la population active. En Afrique de l'Ouest, neuf travailleurs sur 10 travaillent dans le secteur non structuré, dans le cadre d'activités économiques liées à l'agriculture, à l'exploitation minière, aux transports, aux échanges et au commerce. Beaucoup d'entre eux sont périodiquement exposés à de multiples risques sanitaires d'origine environnementale et professionnelle. Il existe une pénurie de recherches ou de documentation portant sur les risques connexes pour la santé et le fardeau des maladies, ainsi qu'un manque de données scientifiques pour orienter la prévention et l'atténuation. Pour accroître les chances d'améliorer les moyens de subsistance dans ce vaste secteur économique, il est indispensable d'améliorer rapidement et de façon durable la santé et la sécurité. Plaque tournante de la recherche et de la formation pour l'Afrique de l'Ouest Ce projet permettra de mettre en place la plaque tournante dans le cadre de l'initiative Global Environmental and Occupational Health, dirigée par le Fogarty International Center des National Institutes of Health en collaboration avec le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), organisme canadien. La plaque tournante tire parti des forces que possèdent les pays tant francophones qu'anglophones. Elle s'appuie sur un partenariat de longue date entre l'Université du Ghana et l'Université du Michigan. Elle réunit un groupe d'établissements africains et canadiens, y compris : - l'Université Kwame Nkrumah pour la science et la technologie - le ministère de la Santé du Ghana - l'Université McGill - la Communauté de Pratique EcoSanté de l'Afrique de l'Ouest et du Centre (qui couvre le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire et le Sénégal) - l'Université du KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud Recherche sur la santé environnementale et professionnelle La plaque tournante renforcera les capacités régionales en matière de recherche en santé environnementale et professionnelle de calibre mondial dans le secteur non structuré. Elle renforcera aussi le leadership africain afin d'orienter les politiques nationales et régionales en matière de réduction des risques pour la santé environnementale et professionnelle. Les premiers travaux de recherche sont axés sur la documentation et la réduction des menaces à la santé associées à la transformation des déchets électroniques, l'exploitation minière de l'or à petite échelle et aux répercussions du secteur non structuré des transports sur la pollution atmosphérique. Ces trois activités économiques produisent des niveaux considérables de contamination environnementale et représentent des risques élevés pour la santé des travailleurs hautement vulnérables des secteurs non structurés et leurs familles.

Projet nᵒ

108121

État du projet

Actif

Date de début

Friday, January 22, 2016

Durée

60 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Sanchez-Bain, Walter Andres

Financement total

CAD$ 1,525,180

Pays

Afrique, Ghana, Sud du Sahara, Afrique de l'Ouest

Chargé(e) de projet

Julius Fobil

Institution

University of Ghana

Pays d' institution

Ghana

Site internet

http://www.ug.edu.gh