Plans d’action sur l’adaptation aux changements climatiques pour gérer le stress thermique dans les villes indiennes

Le Groupe d’experts intergouvernemental OMM/PNUE sur l’évolution du climat estime que la hausse des températures à l’échelle mondiale accroîtra le nombre et la gravité des vagues de chaleur. En Inde, ces vagues de chaleur sont exacerbées par la chaleur produite par les activités humaines dans les milieux urbains. Cette situation a des effets considérables sur la santé des communautés vulnérables, y compris une hausse de la mortalité. Selon le service de météorologie indien, en 2015, plus de 2 400 personnes sont mortes de causes liées à la chaleur. En dépit des modèles climatiques qui prévoient un réchauffement du climat et une augmentation de la fréquence des événements de chaleur extrême dans les années à venir, en Inde, l’ampleur de cette menace est peu reconnue par les dirigeants. Les systèmes de soutien administratif sont généralement dépourvus de mesures de préparation et de données pour quantifier la manière dont le stress thermique affecte la santé humaine, la productivité au travail et les moyens de subsistance.

Ce projet, mis en oeuvre par une organisation de New Delhi, Integrated Research and Action for Development, financera l’élaboration de plans d’action propres à une région et tenant compte des questions sexospécifiques à Delhi, à Bhubaneswar et à Rajkot.

Les chercheurs, en collaboration avec les corporations municipales, détermineront la vulnérabilité spatiale des populations durant les événements de chaleur extrême; analyseront l’incidence des événements de chaleur extrême sur la santé, la productivité au travail et les moyens de subsistance; sélectionneront des mesures d’adaptation au climat appropriées, innovatrices et abordables qui tiennent compte de la rentabilité connexe et des répercussions sexospécifiques; fourniront de la formation aux urbanistes, aux commissaires et ingénieurs municipaux, aux responsables de divers centres de services de santé pour leur permettre d’améliorer leur capacité d’exécuter des plans d’action en lien avec le stress thermique. .

L’on s’attend à ce que le processus de recherche et les plans élaborés influencent la prise de mesures d’adaptation appropriées et l’adoption de politiques connexes à l’échelle municipale, ce qui devrait améliorer la résilience et réduire la vulnérabilité de plus de 10 millions de personnes en danger dans les régions sélectionnées. Les plans seront mis à la disposition du Natural Resources Defense Council et de l’Indian Institute of Public Health pour permettre d’analyser la possibilité de les appliquer à d’autres villes en Inde.

Projet nᵒ

108453

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Melanie Robertson

Financement total

CAD$ 1,001,800

Pays

Inde

Chargé(e) de projet

Rohit Magotra

Institution

Integrated Research and Action for Development

Pays d' institution

India

Site internet

http://www.irade.org